Le Comité de suivi des retraites note une amélioration "lente mais sensible"

Lors de la remise de son rapport annuel courant juillet à Manuel Valls, le Comité de suivi des retraites (CSR) notait une "amélioration lente mais sensible" du système français. Il pointait toutefois du doigt le risque d'un écart croissant de niveau de vie entre retraités et actifs. Reprenant les conclusions du Conseil d'orientation des retraites, le CSR affirmait qu'en 2020, le système affichera encore un déficit de 0,2% du PIB, soit environ 4,5 milliards d'euros, prenant notamment en compte la récente réforme de la retraite complémentaire.