Suravenir dévoile son offre de Per individuels

L'assureur lance deux PER individuels, l'un à destination des CGP et l'autre au réseau d'Arkéa.
Bernard Le Bras - président du directoire de Suravenir

Le nouveau PER créé dans le cadre de la loi Pacte continue de se développer. C'est désormais au tour de Suravenir, la filiale d’assurance-vie et de prévoyance du groupe Arkéa, de dévoiler son offre avec le lancement de deux plans d’épargne retraite individuels (Perin). 

Le premier, baptisé PERtinence Retraite, sera dédié aux conseillers en gestion de patrimoine (CGP) tandis que le second, Projection Retraite, sera destiné aux réseaux bancaires  du groupe Arkéa. "Suravenir a fait le choix de créer 2 contrats individuels distincts afin de répondre au mieux aux attentes des clients de ses réseaux de distribution", explique l'assureur dans un communiqué.

Rappelons que dans le cadre du nouveau dispositif institué par la loi Pacte, ces contrats vont progressivement prendre le relais du plan d’épargne retraite populaire (PERP) et du contrat Madelin, qui cesseront d’être commercialisés à compter du 1er octobre 2020.

PERtinence Retraite sera accessible à partir d'un versement initial de 1.000 euros minimum. Des versement libres seront ensuite disponibles à partir de 150 euros et des versements programmés à partir de 100 euros/mois, 300 euros/trimestre, 600 euros/semestre et 1000 euros/an. Côté tarification, les frais de versements s'élèvent à 4,50%, les frais de gestion à 1%, tout comme les frais de transfert. Aucun frais d'arbitrage ne sera ponctionné. Pour la gestion, les épargnants auront le choix entre une gestion à horizon avec 3 profils au choix : Equilibré Horizon Retraite (par défaut), Prudent Horizon Retraite ou Dynamique Horizon Retraite et une gestion libre. L'univers d’investissement sera composé d'un fonds euros et de 225 unités de compte (SCPI, OPCI, ETF,…).

Projection Retraite sera lui accessible avec un versement initial de 300 euros minimum. Les versement libres seront disponibles à partir 50 euros et les versements programmés à partir de 50 euros/mois, 150 euros/trimestre, 300 euros/semestre et 600 euros/an. Les frais seront de 2% sur les versements, 0,90% sur la gestion, 1% sur les transferts et 0% sur les arbitrages. Les deux possibilités de gestion seront identiques à celles de PERtinence Retraite, mais l'univers d'investissement sera plus restreint avec un fonds euros mais seulement 63 unités de compte.

« Avec le lancement de ces deux contrats, nous sommes heureux de proposer une solution retraite adaptée aux clients de nos réseaux de distribution. Suravenir confirme encore sa légitimité sur le domaine de la retraite après le succès de notre PERP sur l’ensemble de nos réseaux », se félicite Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir, cité dans la missive de l'assureur.