En ce moment sur l'Agefi Actifs

Selon Adéis, le risque élevé d’épuisement professionnel toucherait 15 % des salariés

Protection sociale

Selon Adéis, le risque élevé d’épuisement professionnel toucherait 15 % des salariés

Dégradation de l’état de santé différent selon les zones géographiques, facteurs qui accélèrent les risques de burn out, rôle des soutiens sociaux. Les institutions de prévoyance ont besoin de connaître l’ensemble de ces éléments pour orienter leur action sociale, notamment dans le cadre du développement de la santé collective obligatoire

Le 20 novembre dernier, le groupement paritaire de prévoyance dédié aux branches professionnelles Adéis (1) a organisé une rencontre autour de la santé au travail. L’objectif était de mettre en avant que la qualité de vie au travail, le bien-être ou encore la prévention des risques sont des préoccupations majeures pour les branches professionnelles. Ce thème a précisé Adéis est un sujet de la négociation collective dans les entreprises, qui préoccupe tous les

Français et qui concerne les entreprises et leurs salariés et s’inscrit dans l’actualité des branches, relative à la généralisation de la couverture santé d’entreprise et la mise en place d’un régime conventionnel présentant un degré élevé de solidarité,

Méthodologie

Le baromètre « Qualité de vie au travail » a été créé et administré par le cabinet Technologia, expert en prévention et évaluation des risques liés au travail. Cette étude repose sur un ensemble d’environ 70 questions interrogeant les dimensions suivantes : autonomie, exigence, soutien, reconnaissance sens du travail, temps de travail, conditions de travail, évolution du secteur et vision de l’avenir, santé perçue, épuisement professionnel, arrêts de travail…

Les branches dont les salariés ont été interrogés représentent plus de 20.000 salariés au total.

Le questionnaire a été adressé entre le mois de septembre et octobre 2014, par email et courrier postal, à un panel représentatif de 3.623 salariés (selon des critères de tailles d’entreprise et de répartition géographique). 450 salariés ont répondu, soit un taux de participation de 12,4 %. Après redressement selon les données de la population mère, la marge d’erreur sur les résultats de l’ensemble des répondants est inférieure à 5 %.

Une étude sur plusieurs branches professionnelles. Pour mieux souligné l’intérêt pour les branches de développer une stratégie de prévention, le groupement a présenté son 1er baromètre afin de dresser un état des lieux en matière de santé et de qualité de vie au travail et de favoriser la mise en place d’actions de prévention avec dans l’idée de mesurer l’impact des plans d’actions et de mieux accompagner les évolutions et les besoins des branches professionnelles en matière de prévoyance.

La mise en œuvre du baromètre a concerné les branches professionnelles suivies par Adéis suivantes, regroupant plus de 3.600 salariés, à savoir : Architectes ; Géomètres experts, topographes ; Papeterie, fournitures de bureau, bureautique et informatique ; Foyers et Services de jeunes travailleurs.

Résultats généraux. 71% des répondants sont satisfaits de leur situation professionnelle…La satisfaction est plus grande (78 %) chez les salariés vivant dans des communes de 20.000 à 200.000 habitants et chez ceux qui travaillent dans des entreprises de plus de 50 salariés (72 %). Le déséquilibre entre vie au travail et vie privée (insatisfaction) est plus fort dans les communes rurales et dans l’agglomération parisienne.

Pourtant 39 % de ces salariés considèrent leur activité comme éprouvante.

Ce chiffre est moindre (1/3) en ce qui concerne les salariés des TPE.

Près d’un quart des répondants (26 %) considère que leur santé s’est dégradée au cours des 3 dernières années. Les femmes sont plus nombreuses (31 % contre 21 % pour les hommes) à considérer que leur santé s’est dégradée ces dernières années.

Arrêts de travail et risques psychosociaux. 35 % des répondants ont connu et déclaré au moins un arrêt de travail au cours des 12 derniers mois. Ces arrêts concernent principalement les femmes (39 %). Les grandes entreprises sont aussi les plus touchées (45 %). Les arrêts de travail de courte et de longue durée sont liés entre eux

Les arrêts alternent entre arrêts courts et arrêts longs : 12 % des répondants ont déclaré au moins un arrêt long au cours des 12 derniers mois.

Une analyse des corrélations permet de mettre en évidence un lien significatif entre arrêts courts et arrêts longs. Les personnes n’ayant pas connu d’arrêt court n’ont le plus souvent pas connu non plus d’arrêt long (61 % case en bleu en haut à gauche du tableau). Inversement, les personnes ayant connu au moins un arrêt court sont statistiquement plus nombreuses à connaître des arrêts longs (8 % contre 4 % pour ceux qui n’ont pas eu d’arrêt court).

Les arrêts de travail révèlent le niveau d’épuisement professionnel. Un modèle de régression statistique a permis d’identifier les facteurs qui expliquent le mieux les arrêts de travail :

- les arrêts courts sont significativement expliqués par une trop forte exigence au travail ;

- les arrêts longs sont significativement expliqués par un trop faible soutien dans le travail (collègue, hiérarchie…).

Lorsque les arrêts se cumulent, on note une augmentation significative de la proportion des salariés en risque élevé de burn-out. Ce lien est très significatif chez les répondants ayant connu des arrêts longs : 1 personne sur 3 ayant connu deux arrêts longs au cours des 12 derniers mois est en situation de risque élevé d’épuisement professionnel. Et c’est le cas de 43 % des répondants ayant eu trois arrêts longs ou plus. Globalement, ce sont 15,3 % des salariés que l’on peut estimer en risque élevé d’épuisement professionnel.

Facteurs de risque et de soutien. L’augmentation de la charge de travail est plus nettement ressentie par les femmes ainsi que dans les grandes entreprises, mais elle est compensée en partie par l’autonomie et le soutien social

L’ambiance de travail est jugée favorable pour plus des 2/3 des répondants. On retrouve les qualificatifs « malveillant » et « agressif » dans une proportion plus élevée dans les plus grandes entreprises. L’autonomie et le soutien social favorables permettent de limiter les situations de travail en tension. Cependant, la reconnaissance reste assez faible au regard des efforts déployés par les salariés, et au regard du sens du travail qui est très développé. On sait que cela favorise les situations d'épuisement professionnel. Le sens du travail, l’autonomie et le soutien social sont plutôt favorables aux salariés.

En revanche, la reconnaissance est à un niveau médian, et l’exigence est plutôt élevée. Si la satisfaction au travail et l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle sont très favorables, l’activité est assez ou très éprouvante pour près de 40 % des salariés interrogés.

Une vision de l’avenir contrastée. Enfin, près d’un tiers des répondants pensent, idéalement, qu’il aura quitté son entreprise dans trois ans alors qu’un tiers n’arrive pas à se projeter à 3 ans.

(1) Adéis est la structure en faveur de la protection sociale de branche réunissant Apicil, Ciprev, GNP, Humanis et l’Ipsec. 

 

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus