Quelles sont les conséquences de la remise en cause des rétrocessions de commission en matière de gestion d’actifs pour les CGP ?

Quelles sont les conséquences de la remise en cause des rétrocessions de commission en matière de gestion d’actifs pour les CGP ?

La première conséquence évidente serait une baisse très significative du chiffre d’affaires qui pourrait remettre en cause la viabilité de nombreux cabinets. La seconde, induite, pourrait être le renoncement à l’activité « d’allocation d’actifs » par certains CGPI, sous la double pression du coût et de la complexité administrative. Il leur resterait deux solutions : créer leur propre société de gestion ou déléguer la gestion à une autre société de gestion. Des regroupements de CGP pourraient avoir lieu afin d’assurer un volume d’encours à la société de gestion.

Pourquoi avoir créé votre société de gestion ?

C’était une décision longuement réfléchie, qui a un triple objectif : professionnaliser notre « gestion financière », diversifier les sources de revenus du groupe et répondre à une demande de certains de nos clients d’avoir accès à un mandat de gestion. En créant Invest AM en 2010, nous avons de fait anticipé l’éventualité d’une séparation des activités de gestion de patrimoine et de gestion d’actifs qui pourrait nous être imposée à terme.

Propos recueillis par D. G.