Que signifie pour vous la fin des rétrocessions ?

Que signifie pour vous la fin des rétrocessions ?
STÉPHANE CORSALETTI Président du directoire de Neuflize OBC Investissements

Que signifie pour vous la fin des rétrocessions ?

Cela signifie, de façon générale, une simplification de la présentation des frais et l’adaptation des modèles économiques des différents opérateurs du secteur. Les distributeurs ont l’opportunité de valoriser, dans tous les sens du terme, leur rôle de conseil et d’affiner la segmentation de leurs clients. Ils redéfinissent le contenu et la tarification de leurs offres en distinguant plus clairement un service de base, la simple exécution des ordres et deux services à valeur ajoutée : le conseil en investissement - désormais rémunéré - et la gestion sous mandat. De cette façon, il n’y a plus de distorsion par le prix entre ces deux derniers services et, dans le même temps, un rééquilibrage du coût d’accès aux gestions passives et actives, ces dernières n’étant plus pénalisées par les rétrocessions.

Toute la question est alors de savoir s’il vaut mieux recourir à une gestion active plutôt qu’à une gestion passive, et inversement.

Ces deux modes de gestion seront-ils davantage opposés ?

Bien au contraire, leur usage conjugué favorise la construction de portefeuilles robustes dans la durée en termes de création de valeur et pour un niveau de frais maîtrisé. Il convient également d’associer l’alpha et le bêta de manière dynamique et de tenir compte, par exemple, de circonstances de marché plus tendues durant lesquelles diminuer la tracking-error d’un portefeuille global en recourant davantage à des gestions passives peut se justifier.

Propos recueillis par D.G