Prévoyance : Les Français sont des "insouciants" et s'estiment mal préparés

Les Français se déclarent majoritairement "insouciants" en ce qui concerne leur avenir selon une étude réalisée par HSBC dans 12 pays du monde.

Les Français sont les plus "insouciants" en matière de prévoyance de l'avenir selon une étude réalisée par HSBC dans 12 pays du monde et auprès de 11.500 personnes. Au total, 24% d'entre eux se déclarent comme tel,  contre une moyenne mondiale de 17%. Par insouciant, l'étude précise qu'il s'agit des personnes qui "ne planifiant et n’anticipant leur futur que très rarement"A l'inverse, les personnes qui s'estiment "confiantes" sont 17% dans le monde contre 11% en France.

Consulter le rapport complet consacré à la France

Conséquence logique, les Français s'estiment mal préparés financièrement pour faire face à l'imprévu. Dans l'hypothèse d'un événement imprévu, 56% jugent qu'ils "ne pourraient pas, ou difficilement, faire face financièrement". C'est 35% au niveau mondial. De l'autre côté de l'échelle, 12% des Français affirment qu'ils ont souscrits une ou plusieurs assurances contre 21% dans le monde.

Ce manque d'attrait pour la prévoyance tient majoritairement à des motifs financiers. Plus d’une personne sur deux (55%) en France affirme ne pas avoir mis en place de système de prévoyance (décès, obsèques, maladie grave, complémentaire...) pour des raisons financières. Le chiffre est assez proche de la moyenne mondiale (53%).

Parfois, la souscription à une assurance de prévoyance ne permet même pas de se rassurer : 77% des Français qui ont souscrit une assurance-décès ne connaissent pas le montant qui leur serait versé ou l'imaginent insuffisant (c'est 60% pour la moyenne mondiale).

 

Fichiers: