En ce moment sur l'Agefi Actifs

Pourquoi la pension des retraités est de plus en plus éloignée de leur dernier salaire

Pourquoi la pension des retraités est de plus en plus éloignée de leur dernier salaire

Selon une étude de la Drees, le taux de remplacement du salaire par la retraite diminue depuis 10 ans. La hausse du niveau de vie avant la retraite et les décisions politiques expliquent ce phénomène.

A mesure que les années passent, les retraités ressentent une baisse de pouvoir d'achat de plus en plus grande lorsqu'ils prennent leur retraite. Selon les conclusions d'une étude de la Direction de la recherche, des études et de l'évaluation des statistiques (Drees), le taux de remplacement médian du salaire par la retraite pour la génération 1946 s'établit à 75%. Ce qui signifie que la moitié de ces retraités (retraite de base et retraite complémentaire) touchent moins de 75% de leur dernière fiche de paie, et la moitié davantage. 

Ce taux est en baisse par rapport aux générations antérieures, hommes et femmes confondus. Les retraités hommes de 1936 touchent 81%, davantage que ceux de 1938, 1940 et 1942 (78%), ceux de 1944 (77%) et donc de la génération 1946 (75%). Chez les femmes, 1938 a vu une légère hausse par rapport à 1936 (78% contre 77%) avant une lente chute (77% pour 1940 et 1942, 76% pour 1944 et 75% pour 1946).

Tableau des taux de remplacement médians

Source : Drees

Ces chiffres masquent toutefois une donnée très importante et soulignée par la Drees : entre la génération de 1936 et celle de 1946, le montant moyen net de la pension de droit direct a augmenté. Il est passé de 1609 à 1672 euros.

Cette différence de plus en plus marquée entre le dernier salaire et le montant de la pension s'explique donc en partie par la hausse du niveau de vie des actifs en fin de carrière. Plus le salaire sera élevé, plus la différence de revenus entre activité et retraite sera grande.  

La Drees avance d'autres explications à cette baisse du taux de remplacement. "La réforme des retraites de 1993 a accru le nombre d’années retenues pour le calcul du salaire annuel moyen au régime général (de 10 ans pour les générations 1933 et antérieures, à 25 ans à partir de la génération 1948)", explique-t-elle. Ce qui a forcément fait baisser le taux puisqu'un salarié est mieux payé dans ses dernières années d'activité.

La baisse du rendement du point dans le régime complémentaire est également responsable de cette diminution du taux, affirme l'organisation. Il est d'ailleurs à craindre que la réforme des régimes de retraite complémentaire (en débat au mois d'octobre) accélère ce phénomène. 

Fichiers
Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 16h24
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus