En ce moment sur l'Agefi Actifs

Perte d’emploi: un tiers des entrepreneurs de plus de 50 ans concernés

Perte d’emploi: un tiers des entrepreneurs de plus de 50 ans concernés © Fotolia
© Fotolia

Malgré un recul du nombre de liquidations judiciaires, les situations de chômage touchent essentiellement les secteurs du bâtiment et du commerce.

Si l’on commente abondamment les chiffres du chômage chez les salariés, l’étude des cas de chômage chez les entrepreneurs est plus rare faute de pouvoir faire aisément des recoupements statistiques avec les mises en faillite et les liquidations judiciaires. Pourtant le phénomène est bien réel. C’est pour mieux le quantifier que l’association GSC, qui gère l’assurance perte d’emploi des dirigeants et des entrepreneurs, et Altares, une société spécialisée dans le traitement des données, ont décidé de mettre en place l’Observatoire de l’emploi des entrepreneurs. L’objectif est de suivre sur une durée semestrielle le nombre de dirigeants qui se trouvent en situation de perte d’emploi en France après la mise en liquidation judiciaire de leur entreprise.

CGC Altares

«En dépit d’un recul de 7,6% du nombre de liquidations prononcées, plus de 55.000 entrepreneurs se sont retrouvé en situation de perte d’emploi en 2016», indique l’Observatoire. Si l’âge médian de l’entrepreneur en faillite est de 45 ans, la part des plus de 50 ans a tendance à légèrement augmenter. Près de 34,5% des entrepreneurs dans cette classe d’âge ont été concernés en 2016. «Les entrepreneurs créent leur business pour réussir, le chômage n’est alors pas une option envisagée. Lorsque la perte d’emploi intervient, en particulier subie après une liquidation judiciaire, le dirigeant garde encore confiance en sa capacité à enchaîner une nouvelle activité, fût-elle salariée. Pourtant, si le rebond est probable pour les jeunes chefs d’entreprise, cela peut se révéler plus incertain pour les dirigeants  de plus de 50  ans, trois fois plus nombreux», indique l’Observatoire.

CGC Altares

Ce sont les domaines du bâtiment et du commerce qui «concentrent à eux seuls près de la moitié des pertes d’emploi» en 2016. «Les commerçants en situation de perte d’emploi sont en revanche aussi nombreux en 2016 qu’en 2015 dans l’habillement au détail et plus nombreux dans les magasins multirayons. Parmi les autres activités, les pertes d’emploi se stabilisent dans la restauration rapide ou les débits de boisson et augmentent fortement pour les taxis, les auto-écoles mais aussi les activités juridiques et les infirmiers», précise l’Observatoire.

Le statut juridique adopté par les entrepreneurs reste majoritairement celui de la société à responsabilité limitée (à près de 64,6%). L’Observatoire fait état d’une montée en puissance du statut de société par actions simplifiée (SAS), très utilisé depuis l’instauration du RSI car il permet au dirigeant de conserver un statut de salarié, contrairement au gérant de SARL ou d’EURL, et donc d’échapper à l’affiliation au régime. 

À lire aussi
Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 17h58
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus