Matignon veut une fiscalisation " confiscatoire " des retraites chapeaux

Le Premier ministre proposera un texte au Parlement lors du prochain débat budgétaire. Les cotisations pourraient au moins être doublées.

En pleine grogne sociale, le Premier ministre va proposer une taxation « confiscatoire » des retraites chapeaux. « Je pense que le mécanisme qui consiste à faire financer par l’entreprise les retraites d’un certain nombre de cadres et de dirigeants n’est pas une solution acceptable », a déclaré hier matin François Fillon sur France Inter.