Jean Vecchierini de Matra, délégué général, Groupement français des bancassureurs

Les parlementaires ne doivent pas pousser le délai de substitution au-delà de trois mois

L’Agefi Actifs. - Quel est votre sentiment d’ensemble sur le rapport de l’IGF ?

Jean Vecchierini de Matra. - Il s'agit d'un rapport très fouillé et d'une grande qualité, de nature à apaiser les nouvelles discussions parlementaires, si on veut bien le lire attentivement. Il consacre le rôle fondamental de la mutualisation dans le modèle français de l'assurance emprunteur, dont l'efficacité et les progrès récents sont reconnus.

Pour préserver cet équilibre, il recommande catégoriquement «  de ne pas mettre en œuvre un droit de résiliation annuelle ou à tout moment  ».