Les ménages veulent épargner plus que jamais

Ils sont aussi plus optimistes sur le fait que leur niveau de vie va s'améliorer dans le futur.
TheDigitalWay

Alors que le gouvernement est pressé de trouver des solutions pour diriger la cagnotte accumulée depuis le début de la crise sanitaire vers l'économie réelle, la tendance est encore et toujours à l'épargne. L'enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) pour mars 2021 montre que la part des ménages estimant qu'il est opportun d'épargner est en constante augmentation. Il atteint même un niveau historique en progressant de trois points (+ 39 points en février à + 42 points en mars). A l'inverse, les Français sont moins nombreux à être optimistes quant à leur capacité d'épargne future (- 2 points, de 11 points à 9 points). Le solde correspondant à la capacité d'épargne actuelle reste stable, à 25 points. 

Ce faisceau d'indices laisse à penser que le spectre de la crise plane au-dessus des ménages. Mais curieusement, les Français sont plus nombreux à être confiants dans leur situation financière future, même si le solde reste négatif (de - 8 à - 4 points). Ils sont aussi beaucoup plus nombreux à croire à une évolution positive du niveau de vie en France (de - 54 à - 38 points). 

* méthodologie : Environ 2000 ménages sont interrogés par téléphone, au cours des trois premières semaines de chaque mois. Les réponses à cette enquête ont été collectées du 24 février au 20 mars 2021. Pour chaque question posée, un solde d'opinion est calculé par différence entre les pourcentages de réponses positives et négatives.