Les épargnants restent majoritairement averses au risque

Le faible risque de perte et la sécurité du placement est recherché par 61 % des Français, selon une étude Meilleurtaux/Monfinancier.com

Interrogés sur les motivations de leur épargne, plus de six Français sur dix disent vouloir disposer d’une épargne de sécurité, selon un sondage réalisé pour Meilleurtaux et Monfinancier.com(1). Moins d’un tiers (29 %) le font pour financier leur retraite, 28 % pour se constituer un patrimoine et 14 % se constituer un capital pour acquérir un bien immobilier.

Les Français fondent majoritairement leurs choix sur la sécurité : 61 % d’entre eux plébiscitent le « faible risque de perte et la sécurité du placement », seulement 37 % répondent « les performances du placement (obtenues par le passé) », 26% « son potentiel de performance (à l’avenir) » 34% la fiscalité du placement, et 19% sa capacité à préparer la retraite. Les épargnants « privilégient de façon écrasante la sécurité à la rentabilité ce qui explique les 400 milliards d’euros « oubliés » sur les comptes bancaires non rémunérés et la masse de liquidités parquée dans les livrets A » explique Marc Fiorentino pour MonFinancier/Meilleurplacement.com.

Les placements privilégiés sont l’immobilier (22 %) : résidence principale, secondaire ou, investissement locatif, devant l’assurance vie en euros (21 %). Les livrets d’épargne (Livret A, LDD, Livret d’épargne populaire) recueillent 10 %, tandis que 4 % seulement privilégient le PEA (plan d’épargne en actions) ou même l’épargne immobilière papier (SCPI, OPCI etc…), conclut l'étude.

(1) Sondage exclusif auprès de plus de 1.000 répondants sur les motivations des Français concernant leur épargne et les raisons qui dictaient leur choix