Les conclusions de 360 Retraites après la remise du rapport du COR

L’Observatoire des Retraites Individuelles et Collectives a réuni le 11 juin une cinquantaine de grandes entreprises pour "Les essentiels de la retraite", au lendemain de la remise du rapport du Conseil d'orientation des retraites.

Après la remise du rapport du Conseil d'orientation des retraites (COR), 360 Retraites a rassemblé le 11 juin dernier une cinquantaine d'entreprises pour son rendez-vous annuel, "Les essentiels de la retraite".

Ses conclusions portent notamment sur l'envolée du besoin de financement de la dépendance (la dépense publique affectée de 21 milliard d’euros en 2011 passerait à 50 milliards en 2040), et sur un décalage de l’âge de départ en retraite déjà visible suite aux réformes qui se sont succédées depuis 1993 : 2 ans et demi en moyenne entre hommes et femmes.

L'anticipation est également un point noté par 360 Retraites. Selon leurs chiffres, 88% des jeunes actifs sont conscients de la dégradation des taux de remplacement, sans volonté cependant d’épargner. Dans le même temps, 58 % des plus de 55 ans considèrent que le montant de leur retraite estimé est plus faible que ce à quoi ils s’attendaient.

Sur l'information en entreprise, "60% des salariés considèrent que l’entreprise est légitime pour les informer sur les solutions retraite, constat partagé par les témoins RH au travers d’exemples concrets".

En guise de conclusion, 360 Retraites considère que "dans le contexte actuel de taux d’intérêt durablement bas, il apparait opportun de diversifier la gestion financière de son épargne retraite. A ce titre, la gestion flexible constitue une alternative crédible à la gestion traditionnelle des fonds en Euros dont le rendement continuera de s’éroder".