Le contrat collectif mieux perçu pour couvrir la dépendance

À 80 %, les salariés estiment que les représentants des employeurs et des salariés seraient plus aptes à négocier une bonne garantie plutôt qu’un individu isolé, selon le 13e baromètre prévoyance CTIP/Credoc.

Près de neuf entreprises sur dix (88 %) proposent au moins une garantie de prévoyance et 85 % des salariés déclarent en bénéficier, selon le 13e baromètre prévoyance CTIP/Credoc. La garantie la plus souscrite est celle couvrant l’incapacité de travail (84 % des entreprises la proposent), suivie de la rente d’invalidité (69 %) et des garanties décès (68 %). Le contrat collectif est perçu positivement par les salariés pour la couverture du risque dépendance.

"À 80 %, ils estiment que les représentants des employeurs et des salariés seraient plus aptes à négocier une bonne garantie plutôt qu’un individu isolé", note l'étude tout en précisant qu'en 2019 seuls 35 % déclaraient un intérêt pour le sujet. Même situation du côté des employeurs qui sont 32 % à être favorables à sa mise en place dans l’entreprise, détaille le baromètre. Si l’épargne collective reste stable, avec toujours un salarié sur deux bénéficiant d’un contrat et 40% d’entreprises déclarant l’existence de ce type de garantie, "côté employeurs, la hausse est de 5 points par rapport à 2017", peut-on lire dans le rapport.