Roger Mainguy, directeur des réseaux et partenariats, Cardif France

Le conseiller qui néglige la prévoyance ne va pas au bout du diagnostic dont il est redevable envers son client

L’Agefi Actifs. - Les CGPI sont-ils suffisamment présents sur le segment de la prévoyance ?

Roger Mainguy. - La réponse est non. Les résultats que nous obtenons dans ce domaine ne sont pas à la hauteur de nos attentes. Globalement, les CGPI ne se sont pas encore appropriés le sujet de la prévoyance patrimoniale. A tort, car il est difficile de revendiquer une approche globale sans intégrer cette dimension.