Assurance santé

L’ANI rebat les cartes d’un jeu très disputé

Pauline Janicot
A partir du 1er janvier prochain, tous les salariés devront bénéficier d’une complémentaire santé minimum au sein de leur entreprise
Depuis bientôt trois ans, mutuelles, assureurs et institutions de prévoyance s’organisent pour capter les TPE et PME qui ne sont pas encore équipées
Bloomberg

A quelques semaines de l’entrée en vigueur de la mutuelle pour tous, les acteurs de l’assurance santé sont dans les « starting-blocks ». En transposant l’Accord national interprofessionnel (ANI), la loi du 14 juin 2013 (1) a prévu de généraliser la complémentaire santé à tous les salariés du secteur privé dès le 1er janvier 2016. « L’ANI vise essentiellement les salariés des petites et moyennes entreprises dans lesquelles il n’existe pas aujourd’hui de couverture collective », précise Olivier Pericchi, directeur général délégué du groupe Henner.