Spécial Patrimonia

La notion d'indépendance offre plusieurs visages

Le rapport relatif aux conseillers en gestion de patrimoine remis par Louis Giscard d’Estaing au ministre de l’Economie au mois de juillet a ravivé les polémiques sur le périmètre du métier de CGP et la notion d’indépendance.

Faut-il être indépendant pour être conseiller en gestion de patrimoine ? La question est sensible. Si un CGP doit considérer le patrimoine de son client en toute objectivité, lui proposer des solutions adaptées à sa situation et n’être en rien influencé par son mode de rémunération, alors la réponse est oui. Mais si tous les professionnels du conseil revendiquent bien ces exigences déontologiques, tous ne sont pas d’accord sur la définition même de l’indépendance et la manière dont elle doit se traduire en pratique.

Fichiers: