La moitié des souscriptions s’orientent sur le Perco

Les actifs gérés en épargne salariale progressent de 6 % sur le premier semestre 2014. Le Perco est plébiscité et les fonds ISR affichent une bonne croissance

Selon l’AFG, l’épargne salariale représentent 110,8 milliards € au 30 juin 2014, en hausse de 6 % par rapport à fin 2013 et de plus de 12 % sur un an. Le nombre de comptes de porteurs d’épargne salariale reste stable à plus de 11 millions.

ISR en hausse. L'évolution des actifs gérés s’explique par un niveau de souscriptions nettes positives (1,8 milliards € sur 6 mois) et un effet de marché favorable (+ 3,6 milliards €). Alors que les rachats se sont établis à 6,6 milliards d’euros, les versements sur l’ensemble des dispositifs d’épargne salariale se sont élevés à 8,4 milliards. Ils proviennent pour 3 milliards de la participation, 2,7 milliards issus de l’intéressement, 1,3 milliards de versements volontaires et 1,4 milliards correspondant à l’abondement versé par les entreprises.

Les actifs gérés se répartissent à 60 % dans des fonds diversifiés (66 milliards €, en progression de 7 % sur le premier semestre et 8 % sur un an) et 40% dans les fonds d’actionnariat salarié (45 milliards € en hausse de 9 % sur 6 mois et 22 % sur un an).

A noter que les investissements dans les fonds d’investissement socialement responsables (ISR) tirent leur épingle du jeu représentant 18,8 milliards € en progressant de 22 % sur un an. De leur côté, les placements dans les FCPE solidaires croissent également de 22 % même s'ils ne concernent pour le moment que 3,9 milliards €.

Le choix du Perco. Quant au Perco, sur les 111 milliards € de l’épargne salariale, le dispositif représente 9,7 milliards € et enregistre ainsi une forte progression (+ 26% sur un an, + 14% sur 6 mois). Cette croissance de l’actif net s’explique à 85% par des souscriptions nettes et à 15 % par l’effet de marché. Sur le premier semestre, les souscriptions nettes dans les PERCO représentent 940 millions €, soit plus de 50% des souscriptions nettes globales de l’épargne salariale.

Ainsi,  les flux d’alimentation du PERCO se sont élevés à un peu plus d’1,2 milliard d’euros, soit une progression de 11 % par rapport à la même période en 2013. Ils proviennent de la participation pour 29 %,  de l'intéressement pour 21 %, de versements volontaires des salariés pour 17 % et d'abondement de l’entreprise pour 33 %.

Les PERCO sont ouverts dans 188 000 entreprises (+ 13% sur un an, +6% sur 6 mois) et bénéficient à 1 755 000 salariés (+ 20% sur un an, + 14% sur 6 mois).