Jean-Pierre Grimaud : « Nous travaillons sur la création d’un PERin »

Jean-Pierre Grimaud, directeur général d’OFI AM, revient sur nouveau plan d'épargne retraite (PER) 18 mois après son lancement.

L’Agefi Actifs : - La crise sanitaire a-t-elle modifié les comportements d’épargne de long terme des particuliers ?

Jean-Pierre Grimaud  : - Dans une certaine mesure oui, car elle a contribué à une forte augmentation du taux d’épargne des Français en 2020. Si ce surplus d’épargne a été principalement placé en dépôt à vue et Livret A, les épargnants français ont investi 7 milliards d’euros en actions cotés et 11 milliards en actions non cotées. On peut considérer qu’il s’agit de flux plus opportunistes que structurels, mais il faut aussi préciser que ces segments de marché sont soutenus par les autorités avec le label Relance et la loi Pacte. Cette dernière favorise l’orientation des flux d’épargne vers le capital-investissement et les fonds labellisés ISR, Greenfin et solidaires. À ce titre, Novéthic a constaté une croissance des encours des fonds ayant obtenu le label ISR de 140 %, dont les encours atteignent près de 350 milliards d’euros fin 2020.

L’épargne retraite permet-elle une prise de risque accrue ?

Le financement des entreprises françaises, notamment les PME/ETI et la nécessité de prévoir des revenus supplémentaires pour la retraite, imposent de modifier l’allocation des actifs des Français vers une épargne de plus long terme. C’est dans ce cadre que les pouvoirs publics ont réhaussé dans la loi Pacte le plafond applicable aux instruments de capital-investissement en assurance vie à 50 %. C’est aussi dans ce cadre que le label Relance a été créé. Rappelons aussi que la loi Pacte prévoit dans le PER l’application par défaut d’une gestion pilotée, qui correspond à une gestion déléguée.

Comment OFI AM se positionne sur le marché de l’épargne retraite ?

Nos expertises historiques en gestion ISR et en allocation nous amènent naturellement à être ambitieux sur l’épargne retraite. Nous avons donc été très actifs dès le lancement du PER en octobre 2019. C’est dans ce cadre que nous avons travaillé à une large labellisation de notre offre. Nous sommes maintenant en mesure de proposer une large gamme de fonds labellisés ISR, Greenfin et Finansol afin d’être ligne avec les obligations de la loi Pacte. Ainsi, OFI AM est aujourd’hui partenaire de la Macif, d’Epsor [une plateforme digitale d’épargne retraite et d’épargne salariale, ndlr] d’Apicil et de Cardif avec certains de nos fonds présents dans leur offre en gestion libre et en gestion pilotée de leur PER. Par ailleurs, nous proposons des grilles d’allocation profilées à horizon sur 30 ans, permettant de s’adapter aux profils de risque des investisseurs. Enfin, nous travaillons actuellement à un projet de création d’un PERin en collaboration avec un partenaire distributeur et un partenaire mutualiste.

Quels sont les UC qui intéressent le plus les clients en épargne retraite aujourd’hui ?

Nous constatons actuellement un vif intérêt pour les fonds dits thématiques. Cet intérêt se traduit chez OFI AM sur trois fonds en particuliers : OFI RS Equity Climate Change, un fonds qui investit dans des entreprises impliquées dans la transition énergétique et écologique, OFI Fund - RS Act4 Positive Economy dont la gérante sélectionne les entreprises qui contribuent positivement aux grands enjeux du développement durable grâce aux solutions qu’elles apportent autours de 5 thématiques : la transition énergétique, la préservation des ressources naturelles, la santé et le bien-être, la sécurité et l’inclusion sociale et enfin OFI Fund - RS Act4 Social Impact qui, comme son nom l’indique, investit dans des entreprises engagées dans les relations sociales et leur impact sur l’économie locale. Nous constatons aussi un intérêt croissant pour les UC en actifs non cotés et menons actuellement une réflexion sur ce sujet.