En ce moment sur l'Agefi Actifs

Epargne retraite : "Vieilles solutions"

Epargne retraite : "Vieilles solutions"

Pierre-Emmanuel Sassonia, responsable de l'offre individuelle chez Eres réagit à la publication de notre article consacré aux Français qui privilégient l'assurance vie pour leur retraite.

Dans un article intitulé L'assurance vie reste le meilleur moyen de préparer sa retraite, jugent les Français et publié le 8 avril, l'AgefiActifs reprenait les conclusions d'une enquête du Cercle de l'Epargne qui affirme que 38% des Français estiment que l'assurance vie représente le meilleur placement pour préparer sa retraite. La réaction de Pierre-Emmanuel Sassonia, responsable de l'offre individuelle chez Eres.

L’étude publiée par le Cercle des Epargnants cite plusieurs chiffres intéressants :

·         50% des Français sont inquiets lorsqu’ils pensent à leur retraite ;

·         Les 35-64 ans identifient le financement des retraites comme leur préoccupation majeure ;

·         38% des Français considèrent que l’assurance vie est le meilleur produit pour préparer sa retraite.

Ces chiffres montrent à la fois une prise de conscience salutaire mais permettent également de mesurer le chemin qu’il reste à parcourir :

1.       les Français ont intégré la diminution tendancielle des taux de remplacement (cf. les projections récemment publiées par le COR basées sur la dernière réforme des régimes AGIRC-ARRCO qui mettent en lumière une baisse de 18% des retraites complémentaires)

2.       le mécanisme de solidarité des régimes par répartition fait peser l’essentiel des efforts sur les générations actives qui doivent à la fois travailler (et payer) plus aujourd’hui pour gagner moins demain.

3.       les Français s’orientent « naturellement » vers les outils d’épargne qu’ils connaissent, outils qui privilégient la liquidité et la disponibilité au détriment de la performance financière et fiscale.

Les travailleurs qui auront les taux de remplacement les plus faibles sont ceux qui ont les revenus les plus importants et les trajectoires de salaires les plus « pentues ». Ces contribuables, fortement voire très fortement fiscalisés, doivent s’intéresser à l’épargne retraite qui leur offre le cadre  d’investissement le plus adapté à la génération de revenus supplémentaires :

·         Les sommes investies bénéficient d’une déductibilité du revenu net global,

·         La réduction d’impôt induite est hors plafond des niches fiscales,

·         L’épargne constituée est exonérée d’ISF en phase d’épargne et en phase de rente dès lors que l’épargnant a effectué 15 ans de versements réguliers.

Le frein des investisseurs vis-à-vis de l’épargne retraite réside souvent dans les modes de sortie imposés au terme :

1.       rente viagère partielle (PERP) ou totale (Madelin, article 83)

2.       fiscalisée (comme un revenu dans la catégorie des pensions).

Mais il faut rappeler que :

1/ les contrats modernes proposent des options qui permettent de réduire très significativement le risque lié aux rentes viagères : le recours aux rentes viagères avec annuités garanties permet aux épargnants ou à leurs bénéficiaires de récupérer jusqu’à 90% de l’épargne constituée même en cas de décès prématuré ;

2/ la fiscalité sur les rentes perçues sera dans (presque) tous les cas beaucoup plus faible que l’économie d’impôt générée à l’entrée : les futurs retraités ayant des revenus de remplacement plus faibles que leurs revenus d’activité, leur tranche d’imposition marginale à la retraite sera donc plus faible que leur tranche d’imposition pendant leur phase d’activité.

A performance financière égale, le cadre fiscal dont bénéficie l’épargne retraite (exonération d’ISF, différé d’imposition, prélèvement libératoire sur la sortie en capital) va permettre de générer une surperformance annuelle nette supérieure à 100 points de base par rapport à l’assurance vie (*). Sur la durée totale de l’investissement (40 ans en moyenne), le gain cumulé sera colossal (+50%).

Bien entendu, il faut déconseiller d’investir 100% de son patrimoine financier sur un contrat d’épargne retraite par nature non rachetable. Mais tout ce qui dans un patrimoine

·         peut être bloqué

·         et a vocation à générer un revenu supplémentaire pour la retraite ou à être transmis en cas de décès prématuré

sera beaucoup plus efficacement investi sur un PERP que sur une assurance vie.

Le rôle des institutions financières, conseillers en gestion de patrimoine, courtiers est primordial : ils doivent assumer un effort de pédagogie auprès des Français pour les aider à allouer efficacement leur épargne retraite :

·         sur des enveloppes fiscales de long terme non liquides : PERP, Madelin, article 83 ;

·         sur des supports financiers risqués : l’horizon de placement étant lointain et certain (pas de possibilité de sortie anticipée), le fonds en EURO est inopérant.

(*) Hypothèses :

Tranche marginale d’imposition en phase d’activité/phase de retraite = 41%/30%

Tranche d’ISF = 0,7%

Rendement financier en phase d’activité/phase de retraite = 4%/2%

Frais d’entrée = 3%

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus