CNP Assurances : les fonds en euros n'ont pas fait recette en 2018

En France, la collecte nette épargne/retraite est positive de 2,4 milliards d’euros pour les contrats en UC et négative de 5,1 milliards d’euros pour les contrats en euro. Le chiffre d'affaires de l'assureur en Europe a été nettement meilleur que dans l'Hexagone.

CNP Assurances qui a publié ses résultats annuels mercredi 21 février a fait état d'un résultat net part du Groupe de 1,367 milliards d'euros, en hausse de 6,4 % et une hausse du dividende de 6 % (à 0,89 euro / action). Le chiffre d’affaires du Groupe atteint 32,4 milliards d'euros, en hausse de 0,7 % (+ 4,1 % à périmètre et change constants). En France, le chiffre d’affaires s’établit néanmoins à 21,6 milliards d’euros, en repli de 5,5 %. Il se ventile entre 17,4 milliards d’euros en épargne/retraite et 4,1 milliards d’euros en prévoyance/protection. En épargne/retraite, le chiffre d’affaires se répartit pour 8,4 milliards d'euros pour La Banque Postale (LBP) et 6,1 milliards d'euros pour BPCE. Il s'affiche en baisse de 3,8 %, principalement en raison de la diminution des transferts Fourgous et Croissance (-1,2 milliards d'euros), indique un communiqué. La part d’unités de compte (UC) dans le chiffre d’affaires continue à augmenter pour atteindre 22,5 % (contre 20,7 % en 2017), "sous l’effet notable de la très bonne collecte UC de CNP Patrimoine (44,1 % d’UC)", précise CNP Assurances. La collecte nette épargne/retraite est positive de 2,4 milliards d’euros pour les contrats en UC et négative de 5,1 milliards d’euros pour les contrats en euro. En prévoyance/protection, le chiffre d’affaires est en baisse de 11,9 % à 4,1 milliards d’euros (dont 0,2 milliards d'euros pour LBP et 1,1 milliards d'euros pour BPCE), notamment du fait de l’impact des nouveaux accords avec le Crédit Agricole en emprunteur. Par ailleurs, le taux de marge sur affaires nouvelles est en légère baisse à 19,7 % en 2018 (21,5 % en 2017) du fait d’une baisse des volumes en assurance emprunteur.

En revanche, en Europe (hors France), le chiffre d’affaires atteint 5,3 milliards d’euros, en progression de 32,7 %. En épargne/retraite, l’activité est en forte de progression à 4,3 milliards d’euros (dont 3,3 milliards d’euros pour CNP UniCredit Vita) soit + 40,7 %. "Cette dynamique très favorable est principalement liée à la bonne collecte de CNP UniCredit Vita (+ 30 %) et de CNP Luxembourg", explique l'assureur qui précise que la collecte nette sur le vieux Continent est significativement positive à 1,8 milliards d’euros (+ 1,6 milliards d’euros en UC et + 0,2 milliards d’euros en euro). Le chiffre d’affaires prévoyance/protection est de 1,0 milliards d’euros et progresse de 6,8 %, essentiellement porté par CNP Santander (0,7 milliard d’euros, + 7,3 %) et CNP UniCredit Vita (0,1 milliard d’euros, + 15,1 % en prévoyance/protection).