Abandon, statu quo, évolution ou révolution

Fin 2012, l’Exécutif a déclaré qu’il souhaitait revoir le dispositif de l’épargne salariale en France mais les textes sont toujours en attente malgré un rapport non rendu public
Diverses pistes peuvent être avancées pour soutenir le régime, le défi étant de favoriser la diffusion de l’épargne salariale auprès du plus grand nombre d’entreprises
DR, Stéphane HUILLET, membre et administrateur de la CNCEF, conseil aux entreprises

Le président de la République a souhaité, fin 2012, qu’une actualisation des dispositifs de l’épargne salariale soit effectuée afin de la pérenniser, de la conforter voire de l’élargir  et de la rendre plus stable sur le plan fiscal et social.

La feuille de route établie lors de la Conférence sociale de juin 2013 a posé le principe d’une négociation interprofessionnelle en 2013 sur les dispositifs de participation financière et d’épargne salariale visant à en simplifier l’économie générale et à en favoriser l’accès aux TPE/PME.