Allocation d'actifs

Pollueur-payeur, une stratégie payante !

Résilience - La SCI de Perial AM éligible à l'assurance-vie est basée sur une stratégie bas carbone et un système de compensation.
(Adobe stock)

Moins de deux ans après son lancement, la société civile immobilière (SCI) à vertu environnementale de Perial AM comptabilise déjà près de 200 millions d’euros d’actifs sous gestion, et vient de signer ses premiers investissements dédiés à compenser ses émissions carbone.

Alors que la cheffe du gouvernement Elisabeth Borne appelle à la sobriété, il n’est pas rare d’entendre promoteurs et investisseurs immobiliers se plaindre du « peu » d’immeubles sortis de terre durant l’année. Difficile pourtant de défendre l'expansion de la pierre compte tenu de l'empreinte carbone du secteur. Perial AM, de son côté, entend compenser la sienne via des investissements annuels ciblés.

Lancé fin 2020, le fonds d’investissement alternatif Perial Euro Carbone fait déjà tourner les têtes. Tendance – avec son label ISR (investissement socialement responsable) obtenu depuis son entrée sur le marché – et accessible – sous forme d’unités de compte (UC) éligibles à l’assurance-vie –, la SCI se compose principalement de bureaux tricolores et européens. Basée sur une stratégie bas carbone et un système de compensation, elle a récemment conclu sa première année fiscale, qui sonne l’heure du bilan.

Et Perial Euro Carbone a de quoi se vanter. Dans un contexte de retournement des marchés, l’UC – classée article 9 – signe une performance annualisée de 5,2 %. A faire rougir le gouvernement texan. «  La classe d’actifs présente une bonne résilience dans l’environnement économique et financier », relève un porte-parole de Maif.

Pierre papier… recyclable ?

Concernant ses objectifs extra-financiers, Perial Euro Carbone suit une séquence ERC : éviter, réduire et compenser. « L’idée est de travailler en amont et en aval de l’acquisition pour réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre », explique Anne-Claire Barberi, directrice RSE et innovation chez Perial AM. La supervision appliquée au fonds permet au gestionnaire de calculer les « émissions restantes » à la fin de l’année. Celles-ci sont alors compensées par des investissements, qui se sont traduits par deux financements de projet en 2021 : le premier axé sur la reforestation dans l’Hexagone et le second dans un projet lié à l’optimisation de la gestion des objets plastiques en Roumanie. De quoi faire un rééquilibrage énergétique jusqu’au prochain bilan carbone.

Disponible pour les investisseurs institutionnels et les assureurs, Perial Euro Carbone a pu compter sur des distributeurs comme Generali, Maif, Apicil, Suravenir et Spirica pour stimuler la collecte de son premier exercice. « Nous avons sélectionné cette SCI pour sa stratégie bas carbone, dont l’objectif est d’améliorer la performance énergétique des immeubles financés », explique ce porte-parole de Maif. Avec près de 150 millions d’euros de capital levés et tout autant sous gestion, le gérant se voit déjà passer la barre des 200 millions d’euros avant la fin de l’année. « Notre référencement s’améliore chez les assureurs. Ils ont de l’appétit pour l’immobilier qui représente un véhicule sécurisé et ESG (environnement, social, gouvernance, NDLR) au sein de leur portefeuille », indique Laurent Boissin, directeur général adjoint du fund management et de la clientèle institutionnelle chez Perial AM.