La proptech se mobilise pour la rénovation énergétique

Pierre Leroy, fondateur de Heero
Le secteur peut devenir le premier « accompagnateur rénovation » des Français, notamment grâce à la diversité des données étudiées.
Par Pierre Leroy, fondateur de Heero,

Depuis plusieurs années, la consommation énergétique des logements est un sujet. Depuis quelques mois, elle est devenue une réelle préoccupation, tant pour le gouvernement, au travers de la loi Climat, que pour l’ensemble des Français. Dans le contexte énergétique actuel, tous ont désormais conscience de la nécessité de rénover leur logement, avec un intérêt écologique et économique… Mais comment faire en sorte que les aides soient efficaces et les travaux de rénovation efficients là où les besoins sont les plus élevés ? C’est sur tous ces sujets, et à toutes les étapes d’un projet de rénovation, de son identification à son financement, que la proptech compte apporter sa pierre à l’édifice !

En France, 7 millions de logements sont considérés comme des passoires énergétiques, soit 19,5 % du parc, en intégrant les logements vacants. L’ampleur de la tâche est énorme… Et si la loi Climat doit être un vecteur d’accélération du processus de rénovation, l’incitation pour tous en démontrant les bénéfices économiques et sociaux de la rénovation est certainement un meilleur catalyseur. C’est dans cette logique que les entreprises de la tech se sont lancé le défi de favoriser l’information, l’innovation et la connexion des initiatives pour un habitat moins énergivore et plus économique.

Les proptechs peuvent répondre à plusieurs besoins en mobilisant à la fois leurs expertises technologiques et data et leurs services d’accompagnement pour agir sur la consommation d’énergie et rénover les logements. Grâce à leur capacité à atteindre, via le digital, les populations concernées, il est possible de mieux cibler les actions à mener prioritairement, qu’elles sont en outre capables de déployer avec l’aide de partenaires institutionnels.

A partir d’analyses détaillées des bassins géographiques, il est nécessaire d’identifier les Français en situation de besoin de rénovation et de leur apporter les services adaptés. La proptech est ainsi capable de promouvoir une approche du coût d'usage d'un habitat dans le temps, intégrant les coûts d'acquisition et d’entretien du bien, le montant du loyer, la consommation d’énergie, et ce afin d'identifier les potentiels d'économies d'énergie, le montant des aides et de mesurer la « valeur verte » (estimation de la valeur du bien pré/post-travaux). L’estimation exacte des aides et primes éligibles, l’évaluation de l’impact des travaux sur les factures d’énergie du foyer et bien sûr l’évaluation de la valeur actualisée du bien après travaux sont ainsi des données essentielles pour inciter à la rénovation.

La vraie valeur des proptechs repose donc sur la diversité des données étudiées, leur connexion avec les acteurs les plus pertinents de la rénovation et leur capacité à développer la technologie et les services associés pour faciliter les démarches des Français.