La concurrence des CGP s’agrandit

La société Mahaka propose aux experts comptables de les aider à créer leur pôle patrimonial

Et si les concurrents des CGP n’étaient pas les banques privées, les family offices ou leurs confrères ? La loi Pacte a ouvert cette porte en donnant la possibilité aux professions réglementées de s’immiscer dans la gestion de patrimoine. Cependant, ils ne sont pas beaucoup à avoir sauté le pas… « Aujourd’hui, de nombreux experts comptables laissent leurs clients au milieu du gué en matière patrimoniale. Ils prodiguent un haut niveau de conseil patrimonial mais ne mettent pas en œuvre les préconisations », explique Rodolphe Guillemin, co-fondateur de Mahaka une société qui veut remédier à cette anomalie.

Créée en 2018, la jeune pousse - qui compte désormais sept collaborateurs - a démarré son activité commerciale en janvier 2021, après deux ans de développement technologique. Sa proposition ? Aider les professions réglementées, experts comptables en particulier, à monter leur pôle patrimonial et à le développer. « Ce sont des conseillers qui sont en contact permanent avec leurs clients et qui, contrairement aux CGP, présentent une vraie homogénéité dans les pratiques », indique Rodolphe Guillemin, qui aime rappeler une statistique : 60 % des clients des experts comptables les recommanderaient pour un conseil patrimonial (1).

 

Sur abonnement

Mahaka propose, pour 965 euros par mois, l’accès à une plateforme 100 % digitale permettant à ses « affiliés » d’utiliser une batterie de logiciels permettant d’effectuer : le pilotage stratégique et opérationnel de leur activité, leur mise en conformité réglementaire, des préconisations financières et de prévoyance ou encore la conception de missions de conseils.

Avant cela, la société réalisera une analyse et un audit complet du cabinet pour identifier ses besoins pour la création du pôle. Elle présentera ensuite ses recommandations, puis livrera une solution complète et personnalisée. Cette étape est facturée 7.000 euros. « Nous disposons aujourd’hui de dix cabinets affiliés, comme Ioda Consulting, Ficamex ou encore Ballatore et Chabert du groupe Imex. Notre objectif est d’atteindre les 50 clients d’ici à juin 2022 et 150 d’ici fin 2023 », annonce Rodolphe Guillemin. « Nous sommes actuellement en pourparlers avec une trentaine de prospects et nous avons pu confirmer l’intérêt de la profession lors du 76e Congrès des experts comptables », souligne-t-il.

Point important, Mahaka est la holding de tête de quatre filiales :

- Académie Mahaka, qui s’occupe de la formation.

- Mahaka Courtage assure la mission de courtage et d’intermédiation. C’est elle qui se lie aux experts comptables pour leur permettre de réaliser cette activité et d’être propriétaire du portefeuille de leurs clients.

- Mahaka Finance, qui gère l’activité de Conseil en investissement financier (CIF) et propose une sélection de produits d’investissement et de prévoyance.

- Mahaka Transaction, dédiée à l’immobilier tant à la vente qu’à l’achat grâce à un vaste réseaux de partenaires et une plateforme spécifique permettant des recherches précises.

« L’une de nos missions les plus importantes est d’accompagner les cabinets dans le recrutement de leurs futures équipes et donc de CGP pour les aider à développer leur activité », insiste le dirigeant, qui cherche à référencer un maximum de CGP pour cela.

Pour celui qui a co-fondé et dirigé Novalfi, un des plus gros cabinets de CGP du sud de la France, la tâche ne sera pas simple. D’autant qu’il n’est pas certain que ses anciens pairs lui rendent la vie facile en voyant débarquer de nouveaux concurrents. « Bien-sûr que nous amenons de nouveaux acteurs sur ce marché. Mais la concurrence est saine et pousse les professionnels à améliorer la pratique de leur métier. D’autant que la concurrence la plus offensive vient tout de même des banques et des assureurs », estime le dirigeant de Mahaka, qui ne cache pas avoir fait face à des réactions parfois véhémentes de la part d’anciens confrères.

 

(1) Selon une étude récente du conseil de l’ordre des experts comptables.