Tribune

Epargne : mettez les marchés au service de vos projets !


Par Albert d'Anthoüard, Directeur de la clientèle privée chez Nalo

Chacun d’entre nous a des projets à échéances plus ou moins précises : faire fructifier son épargne de précaution, acheter un bien immobilier, payer les études de ses enfants, préparer sa retraite, ou encore simplement valoriser son capital sans projet particulier mais plutôt sur une durée estimée. Pour aborder ces étapes de vie avec sérénité, pensez à placer votre épargne en fonction des projets que vous poursuivez.
Toute la vie est construite autour de projets, de la période étudiante (obtenir le Bac, décrocher la formation que l’on souhaite, valider ses années d’études) jusqu’à la vie professionnelle (trouver un travail qui nous satisfera au mieux), sans oublier bien sûr les projets personnels. Or, ces derniers peuvent parfois être coûteux. Il est alors important de les anticiper correctement. Les Français ont ainsi tendance à épargner sur leur Livret A, leur compte sur livret, ou leur compte courant pour se constituer un coussin de sécurité. Or, les rendements de ces placements sont devenus extrêmement faibles et ne permettent plus de faire fructifier convenablement son capital. Les épargnants en sont souvent conscients et envisagent de chercher de meilleurs placements, mais n’osent pas se lancer par crainte d’une mauvaise opération ou d’un « mauvais timing ». Pour résoudre ce problème, la solution consiste à aborder le sujet différemment. L’idée : mettre ses projets personnels au coeur de sa stratégie de placements, de manière à réaliser en toute sérénité des choix d’investissement pertinents en fonction des projets poursuivis.

Définissez vos projets et vos horizons d’investissement

Laisser dormir son argent sur un compte courant, un Livret A ou un compte sur livret, n’a en effet de sens que si l’on prévoit de mobiliser toute cette épargne à très court terme pour faire face rapidement à des dépenses élevées (achat coûteux, impôts, frais de scolarité…). En revanche, lorsque ces projets sont plus lointains, il devient important d’investir son épargne autrement. En effet, l’inflation est revenue à un niveau d’environ 2% par an en France, soit plus que la rémunération des livrets ou même des fonds en euros d’assurance-vie. Une personne qui placerait une somme sur ces supports pendant cinq ans aurait donc tendance à perdre progressivement de son pouvoir d’achat. Pour faire les bons choix, il suffit donc de se poser trois questions simples. Premièrement, quels sont les projets poursuivis ? Deuxièmement, quel montant pour chacun de ces projets ? Troisièmement, dans quel environnement patrimonial et matrimonial se situe-t-on ? En fonction des réponses à ces questions, même approximatives, il devient possible de déterminer ses horizons de placements pour réaliser des investissements optimisés en fonction de sa situation. Ces placements pourront ensuite être adaptés à l’approche des différents projets.

Investissez en actions en fonction de l’horizon dont vous disposez

Les Français sont souvent réticents à l’idée de placer leur argent sur les marchés financiers. Or, il est important de remettre en cause certains préjugés. Certes, investir son capital peut se traduire par des pertes momentanées, mais la Bourse doit être perçue comme une variable d’ajustement pour faire fructifier son capital, et non comme une inconnue. Les variations des marchés ont donc peu d’importance du moment que le degré d’exposition aux marchés actions a été correctement ajusté à son horizon d’investissement. N’oublions pas que deux erreurs sont fréquemment commises sur les marchés : croire que l’on peut prévoir les mouvements de baisse et de hausse, et être investi en inadéquation avec son environnement personnel et chacun de ses projets.

La personnalisation des investissements en fonction de sa situation personnelle est donc un facteur essentiel à prendre en compte : l’exposition aux marchés actions ne sera par exemple pas la même entre un jeune célibataire n’ayant pas de besoins financiers à court terme et un couple cherchant à acheter un appartement, ou encore une personne souhaitant préparer sa retraite dans 30 ans. L’exposition aux marchés actions doit également être pilotée en fonction de l’arrivée à échéance de ses projets : lorsque ceux-ci sont lointains, cette exposition peut être élevée ; lorsqu’ils se rapprochent, l’exposition doit être diminuée pour se protéger contre une éventuelle chute des marchés au moment de récupérer son capital.
Ce pilotage doit aussi être ajusté selon l’évolution de son environnement patrimonial et matrimonial : une charge de famille qui augmente ou diminue, des revenus qui progressent ou une période de chômage, devront amener à une correction de l’allocation. Il est donc important de ne pas passer par les services d’un établissement au travers duquel les investissements de chaque client seront établis de manière identique en fonction de profils génériques, avec une exposition actions à un niveau fixe ne prenant pas en compte les échéances des projets individuels, ni les changements de vie personnelle ou professionnelle.

En somme, en adaptant son exposition en fonction de ses projets, investir en Bourse devient une bonne manière de dynamiser ses placements grâce à une stratégie intelligente et personnalisée. Les marchés deviennent ainsi un véritable levier pour franchir les différentes étapes de sa vie, tout en donnant du sens à ses investissements. Il n’est donc jamais trop tôt pour commencer à épargner de petites sommes d’argent, de manière à mettre en place dès le début de sa vie active ce type de stratégie d’investissement. Il n’est également jamais trop tard pour faire fructifier un capital précédemment mal investi, notamment dans des formules de gestions impersonnelles, et ceci quel que soit son montant.
Nous gérons notre vie quotidienne par projets, gérons aussi notre capital par projets afin d’éviter les mauvaises surprises !