En ce moment sur l'Agefi Actifs

Les gestionnaires de fortune doivent se repenser pour être plus performants

Les gestionnaires de fortune doivent se repenser pour être plus performants

Plusieurs défis majeurs attendent les sociétés de gestion de fortune en Europe, et les professionnels en sont bien conscients. C'est ce que révèle le rapport conjoint publié par J.P. Morgan Asset Management et Oliver Wyman intitulé « The Future of Wealth Management: Imperatives for Success » (Gestion de fortune : les impératifs pour l'avenir).

 

Une consolidation attendue. Ainsi,  90 % des cadres dirigeants de sociétés de gestion de fortune en Europe anticipent un mouvement de consolidation dans leur secteur, à un moment où la moitié de la richesse européenne devrait changer de mains.

Le pic de transmission de fortune à une nouvelle génération devrait avoir lieu dans les vingt à trente prochaines années.

Parmi les enseignements de l'étude, il apparaît également que l'innovation technologique offrira de nouvelles opportunités dans l'approche et le service aux clients, permettant aux acteurs innovants de tirer leur épingle du jeu face à une concurrence de plus en plus féroce. Par ailleurs, les évolutions réglementaires en matière de protection des clients et de stabilité du système financier créent de nouveaux défis pour les gestionnaires de fortune, « mais ouvrent également des opportunités de différenciation », souligne l'étude. 

 

Des grands impératifs stratégiques. Cela posé, J.P. Morgan Asset Management et Oliver Wyman ont identifié les grands impératifs stratégiques qui caractériseront « les gestionnaires de fortune les plus performants » capables de s'imposer dans ce contexte.

 Les deux entités citent en premier lieu la nécessité pour les acteurs établis de « s'inspirer des gérants de fortune à la pointe des technologies et des concurrents non bancaires pour améliorer leur offre de services numériques ».

Pour Claude Kurzo, responsable du pôle Stratégie et Développement pour la zone Europe/Moyen-Orient/Afrique chez J.P. Morgan Asset Management, « il conviendrait que les gestionnaires de fortune traditionnels s'adaptent aux ruptures technologiques de manière à intégrer dans leur modèle les avantages de la simplicité d'accès, de la transparence et de l'automatisation. Les sociétés qui réussiront seront celles qui sauront allier les avancées technologiques aux caractéristiques des gérants de fortune traditionnels, telles que la stabilité, l'étendue de l'offre et, surtout, un conseil dédié en face à face ».

 Les sociétés de gestion devront aussi d'accroître davantage la productivité et l'efficacité du front line « afin de s'attaquer aux problèmes de l'augmentation des coûts et de la baisse des revenus dans l'ensemble du secteur ».

 

Autre point stratégique d'amélioration, le service client. Celui-ci peut être amélioré en repensant le modèle d'engagement. « Les mandats discrétionnaires, de conseil et d'exécution seule doivent devenir d'une part plus transparents pour les clients et d'autre part plus efficaces et automatisés pour les gestionnaires de fortune », estiment l'asset manager et le consultant, qui soulignent qu'il « convient de davantage privilégier et de renforcer les services de conseil et la construction de portefeuilles axée sur les résultats, opérations qui constituent le coeur d'une proposition de valeur en gestion de fortune »

  

Des évolutions entre gestionnaires de fortune et gérants d’actifs. Enfin, J.P. Morgan Asset Management et Oliver Wyman estiment que des relations « plus étroites et plus approfondies » devront être nouées entre les gestionnaires de fortune et les gérants d'actifs, dans le but de produire des propositions et des solutions d'investissement plus solides. 

« Compte tenu des nombreuses actions à engager aujourd'hui, les gestionnaires de fortune doivent chercher à travailler en étroite collaboration avec leurs fournisseurs de produits pour développer des ressources adaptées pour la clientèle et améliorer les idées d'investissement, afin de veiller à ce que les clients reçoivent les meilleurs conseils possibles. Certains gestionnaires de fortune ont déjà pris des mesures en ce sens et mobilisé des gérants d'actifs au-delà des produits, par exemple pour les marchés financiers et l'expertise produits, le développement conjoint de produits et la recherche sur la construction de portefeuilles axée sur les résultats », conclut Claude Kurzo. 

 

J.P. Morgan Asset Management et Oliver Wyman ont réalisé 26 entretiens en face à face avec des cadres dirigeants de 23 sociétés de gestion de fortune en Europe. Une enquête en ligne a également conduite auprès de 136 autres professionnels du secteur.

Fichiers
Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus