En ce moment sur l'Agefi Actifs

Western Asset management positif sur les obligations et les devises asiatiques

Les équipes de Western Asset management, filiale de Legg Mason, sont confiantes quant à l'évolution des obligations et des devises asiatiques, notamment sur le yuan chinois et le won coréen. Ce sentiment s'appuie sur les perspectives positives dont bénéficie la région, et l'impression favorable laissée par les déclarations de la Réserve fédérale concernant les taux d'intérêt américains lors du sommet de Jackson Hole conforte l'optimisme de la société.

Les pays asiatiques connaissent une croissance économique relativement stable et ont enregistré une progression de leur PIB supérieure aux attentes au deuxième trimestre 2014. En Malaisie, la croissance du PIB s'est ainsi établie à 6,4% sur un an, alors que le marché tablait sur 5,8%. Aux Philippines, la croissance a dépassé les prévisions de 0,6%, tandis que Singapour a affiché une croissance du PIB 2,5% plus forte que prévu sur l’année.

Dans ce contexte d'embellie économique, les devises asiatiques ont repris des couleurs ces derniers temps. Le won coréen, en tête du palmarès, s'est apprécié d'environ 2% par rapport au dollar US début août, malgré la baisse des taux d'intérêt opérée par la banque centrale sud-coréenne.

D'autres devises telles que le peso philippin, la roupie indonésienne et le baht thaïlandais, ont progressé à la faveur des anticipations positives des marchés début août. En Indonésie, l'attention des investisseurs s'est concentrée sur la question de savoir si Joko « Jokowi » Widodo, sorti vainqueur des élections présidentielles, abaisserait ou non les subventions sur l'essence afin de réduire le déficit budgétaire. En Chine, le projet du gouvernement de réformer les entreprises publiques devrait avoir une incidence positive sur l'économie. 

En termes d'opportunités, Western Asset Management continue d'accroître son exposition aux obligations et aux devises asiatiques de manière sélective.

Desmond Soon, co-directeur de la gestion Marchés asiatiques chez Western Asset Management, indique : « Sur le segment des créances asiatiques libellées en USD, nous privilégions les obligations souveraines et quasi-souveraines indonésiennes, ainsi que la dette « crossover » d'échéance intermédiaire notée BBB/BB+ de banques privées indiennes et d'entreprises publiques et de promoteurs immobiliers chinois de haute qualité ».

Concernant les devises, Western Asset Management a récemment accentué sa surpondération sur le CNH (yuan chinois offshore) et maintient une surexposition sur la roupie indienne, la roupie indonésienne et le won coréen.

Évoquant les devises asiatiques, Desmond Soon déclare : « Notre opinion positive à l'égard de certaines devises tient à différentes raisons. Le yuan chinois est soutenu par le caractère favorable des flux d'échanges commerciaux et d'investissements. De plus, le yuan retrouve son statut de monnaie forte malgré le dénouement sur les produits structurés de type « Targeted Accrual Redemption Note » en avril et la décision de la banque centrale d'élargir la fourchette de fluctuation du CNY (yuan chinois onshore) en mars ».

« La levée des incertitudes entourant les élections et les anticipations de poursuite du redressement économique ont étayé les taux de change en Inde et en Indonésie. Suite à la victoire de Narendra Modi aux législatives en Inde, de nouveaux entrants potentiels apparaissent désormais dans la mesure où plusieurs grandes sociétés de gestion cherchent à obtenir le statut d'investisseur de portefeuille étranger (« Foreign Portfolio Investor »). Les investissements obligataires étrangers sont par ailleurs susceptibles d'augmenter considérablement au regard du niveau attrayant des rendements et de l'amélioration des fondamentaux en Inde, Desmond Soon ajoute. La roupie indonésienne devrait poursuivre son ascension compte tenu de la réaction favorable des investisseurs à la victoire de Joko Widodo aux présidentielles, ces derniers s'attendant à ce qu'il mette en œuvre de nouvelles politiques et un programme de réformes ».

« Selon nous, les fondamentaux sous-jacents du won coréen resteront favorables, sachant que l'excédent des comptes courants, allié aux réformes fiscales, incite les entreprises locales à distribuer une plus grande proportion de leurs réserves de liquidités sous forme de salaires et de dividendes. Nous ne serions guère surpris de voir le won devenir une composante croissante des placements obligataires des banques centrales et des fonds souverains », précise Desmond Soon.

 

Source : communiqué

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 12h28
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus