"Une semaine à oublier" sur les marchés financiers

Première semaine catastrophique sur les marchés boursiers mondiaux. Avec les tensions liées à la Chine, la plupart des places boursières de la planète ont vécu une semaine noire. Le CAC 40 a ainsi perdu 6,54% pour ses cinq premiers jours de cotation, l'Euro Stoxx 50 a cédé 7,16%, le Nikkei 7,02% et le Dow Jones 6,19%. Le pétrole a également touché un plus bas des douze dernières années avec un baril à 32 dollars.

"La crise financière chinoise est de retour", écrit le Cercle de l'Epargne dans sa revue hebdomadaire, affirmant qu'"avec la levée de l’interdiction des ventes massives de titres en vigueur depuis le krach de l’été, prévue le 8 janvier, des tensions étaient inévitables". Entrée en vigueur après un été 2015 désastreux sur les places chinoises, la mesure touchait à son terme la semaine dernière.

Mais soucieuses d'éviter une aggravation de la panique boursière, les autorités ont décidé "pour une durée indéterminée les investisseurs de se séparer de plus de 1 % des valeurs d’une entreprise sur une période de trois mois et sous réserve de rendre leur intention publique 15 jours avant la cession", rappelle le Cercle. Ce qui a soulevé, une fois de plus, de nombreuses questions sur la stabilité des marchés chinois.