En ce moment sur l'Agefi Actifs

Nextstage entend se rapprocher des entrepreneurs

Le gestionnaire de capital-développement prépare un fonds à durée de vie étendue, afin de répondre aux besoins de certains chefs d'entreprise.

 

Nextstage veut séduire encore davantage les entrepreneurs. Après avoir lancé un Fonds commun de placement à risques éligible au réemploi des plus-values de cession (le FCPR «Nextstage Rendement»), destiné principalement aux investisseurs entrepreneurs, la société de gestion réfléchit à la création d'un nouveau véhicule. Il devrait être une évolution du véhicule éligible.

Contrôlé à 65% par ses associés, Nextstage mène une réflexion avec ses actionnaires minoritaires Artemis (également actionnaire de L'Agefi) et Amundi, la filiale de gestion du Crédit Agricole. L'objectif est de promouvoir un capital développement «dans la durée», alors que les FCPR traditionnels ont une durée de vie limitée.

«Le FCPR est un véhicule adapté pour les dirigeants d'entreprise qui veulent vendre leur société à terme; mais il répond moins bien aux familles ou entrepreneurs plus jeunes qui souhaitent continuer à développer leur société et n'ont pas d'horizon de cession», indique à L'Agefi Jean-David Haas, co-fondateur de Nextstage. Le lancement de ce FCPR d'un type nouveau devrait être annoncé cet été.

A travers lui, la société veut attirer les investisseurs à très hauts revenus, ou ultra high net worth individuals. Un segment de clientèle qui concentre son attention depuis quelque temps, puisque le FCPR Nextstage Rendement est l'un des éléments de cette stratégie. Lancé en septembre 2013, sa clôture est attendue pour juin prochain. L'objectif maximal de collecte est proche de 10 millions d'euros, avec des tickets minimum de 30.000 et de 100.000 euros selon la nature de l'investisseur.

Le groupe compte profiter de l'engouement qu'il a connu en 2014. «Nextstage a encaissé 63 millions d'euros l'année dernière à travers nos cessions et a investi 44 millions. Compte tenu de nos 345 millions d'euros sous gestion, 2014 est l'une de nos meilleures années», précise Jean-David Haas. La collecte, sous forme de FCPR, Fonds commun de placement dans l'innovation (FCPI) et Fonds d'investissement de proximité (FIP) a bondi de 84% par rapport à 2013, atteignant 22,1 millions d'euros.

«La réduction de l'avantage fiscal a été défavorable aux fonds IR depuis 2012; dans un tel contexte, la performance intrinsèque du fonds doit compenser la baisse de l'avantage fiscal, ce qui a pu conduire certains conseillers en gestion de patrimoine à délaisser les FIP et les FCPI. Mais nos sorties en 2014 ont provoqué un regain d'intérêt pour nos fonds», commente l'associé.

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus