Le nombre de livrets A a diminué de cinq millions l'an dernier

Le nombre de livrets A détenus par des particuliers a diminué de plus de cinq millions l'an passé en France en raison d'une accélération des clôtures liée à la mise en place d'une loi renforçant les obligations des banques pour les comptes inactifs. Le nombre de personnes physiques détenant un livret A est ainsi revenu l'an passé à 55,8 millions, soit 5,3 millions de moins qu'en 2015, selon les chiffres du rapport annuel de l'Observatoire de l'épargne réglementée publiés mercredi. Cette baisse est due pour près de 90% à la loi Eckert, du nom de l'ancien secrétaire d'Etat au Budget, qui contraint les banques à identifier annuellement les comptes inactifs, à informer leur titulaires ou leurs ayants droit connus et transférer les sommes non réclamées à la Caisse des dépôts. S'y ajoutent les effets continus de la lutte contre la multidétention de livrets A menée depuis 2012, qui a entraîné un mouvement de clôtures nettes de 4,7 millions de comptes sur la période 2012-2015. Au bout du compte, le taux de détention du livret A par des personnes physiques a chuté à 83,4% en 2016, contre 91,7% en 2015.