Le marché français de la gestion confirme son dynamisme

Une satisfaction et un regret. Le marché français de la gestion se porte plutôt bien malgré la faiblesse chronique, probablement unique en Europe et dans le monde, de l'épargne longue en actions.  Les encours globaux sous gestion (mandats et OPC) ont ainsi progressé légèrement en 2014 (3,5%) franchissant le cap des 3.200 milliards d'euros à 3.230 milliards d'euros,  soit une croissance en volume de l'ordre de 100 milliards d'euros, a indiqué l' AFG le 11 février à l'occasion de la présentation du bilan 2014 du secteur.