Gestion collective: les monétaires responsables de la décollecte de septembre

Le marché des fonds de droit français a reculé de 1,7% en septembre, soit près de 14,4 milliards d’euros de moins par rapport au mois dernier. Selon les statistiques d'Europerformance SIX Financial Information, la gestion collective hexagonale représente désormais un encours de 829,1 milliards d’euros.

Pour l'essentiel, la baisse s'explique par  les rachats de fin de trimestre menées sur les fonds monétaires. La décollecte atteint 13,73 milliards d'euros. Sur les fonds de long terme, en dépit d'une demande des investisseurs peu étoffée, certaines classes d’actifs enregistrent des collectes nettes positives, indique Europerformance. C’est principalement le cas des gestions obligataires (+532,7 millions d'euros), les fonds de performance absolue (+460,6 millions d'euros) et de l’immobilier (+259,2 millions d'euros). Sur le segment Actions, la décollecte représente l'épaisseur du trait (-20,82 millions d'euros), masquant néanmoins des sorties nettes importantes sur les fonds investis en actions européennes, quasi compensées par des souscriptions nettes sur les fonds d'actions internationales (+518,35 millions d'euros). A noter que des grandes classes d'actifs, seules celles investies en actions affichent un effet performance positif (+0,20 %), les effets marché sur les autres catégories étant cependant limités sur le mois (-0,03 % pour les obligations et -0,07 % pour les diversifiés).