Epargne salariale : Fondact appelle à une suppression totale du forfait social

Fondact s'est félicitée de la suppression dès 2019 du forfait social pour toutes les entreprises employant moins de 250 salariés, annoncée la semaine dernière par le Président de la République. Toutefois, l'association qui représentent les entreprises associant leurs salariés à leur réussite à travers la participation, l’intéressement et l’actionnariat milite pour que la suppression du forfait social soit étendue à toute l’épargne salariale, quelle que soit la taille de l’entreprise, quitte à en échelonner l’application dans le temps. Ainsi, Fondact suggère après la suppression en 2019 pour les entreprises de moins de 250 salariés, d'en faire de même en 2020 pour tout ce qui est abondement et actionnariat salarial, en 2021 pour l’intéressement et en 2022 pour la participation."Cela permettrait d’étaler dans le temps un effort budgétaire qui est important (environ 1,5 milliards) et de le compenser assez vite par les ressources fiscales que générerait le développement d’une épargne salariale ainsi libérée", ajoute l'association.