Carmignac a subi 900 millions d'euros de décollecte nette au premier semestre

A l'image des marchés financiers, Carmignac a connu un début d'année 2018 particulièrement chahuté.

A l'image des marchés financiers, Carmignac a connu un début d'année 2018 particulièrement chahuté. A l'issue du premier semestre, la société de gestion a en effet subi une décollecte nette de près de 900 millions d'euros (896 millions d'euros précisément), a-t-elle indiqué à NewsManagers. Sur le seul deuxième trimestre, « nous avons connu une légère décollecte nette de 100 millions d'euros », a précisé hier Didier Saint-Georges, « managing director » et membre du comité d'investissement de Carmignac, lors d'une rencontre avec la presse.