Une diversification inopérante en 2018

Selon le dernier Baromètre international des portefeuilles publié par Natixis Investment Managers, les portefeuilles des clients des conseillers en gestion de patrimoine ont présenté une performance moyenne négative, et ce même en France malgré une forte représentation des fonds patrimoniaux.
Fotolia

Ainsi, les portefeuilles conseillés ont dégagé des performances négatives dans toutes les régions, entraînés par la chute des marchés actions. L'analyse effectuée sur les portefeuilles par le Portfolio Research and Consulting Group de Natixis Investment Managers sur sept marchés montre également que les fonds multi-asset n'ont pas apporté la diversification attendue. Au contraire, ils étaient étroitement corrélés aux portefeuilles conseillés, et ont donc largement répliqué le comportement des conseillers.

Dans toutes les régions, les performances négatives sont principalement dues aux actions, qui ont valu entre 3 et 5 % de performance en moyenne, à l'exception de l'Italie où les conseillers étaient beaucoup moins exposés à cette classe d’actifs. Cependant, les fonds multi-asset ont constitué le deuxième grand frein à la performance, avec un coût situé entre 0,5 et 2 % en moyenne. Ils ont particulièrement affecté la France, pays où ces fonds sont d'ordinaire très populaires.

Les investissements alternatifs – tels que l'immobilier et les « managed futures » – ont mieux résisté à la volatilité que les classes d’actifs traditionnelles ; toutefois, leur contribution à la performance du portefeuille n'a été, au mieux, que marginale, en raison de performances sans éclat et des faibles allocations à ce segment. L'immobilier n'a que peu contribué, sauf au Royaume-Uni où les fonds immobiliers ont tiré les gains des portefeuilles vers le haut.