Une capitulation pouvant s'avérer salutaire

Avec les récentes tensions sur les marchés émergents, ces derniers, dont le comportement haussier amplifiait celui des pays développés, sont désormais en rupture
Cette nouvelle configuration devrait permettre un assainissement des marchés émergents, mais aussi soutenir le transfert de flux vers les marchés matures
DR, Michaël Lévy, responsable de la multigestion, 360 Asset Managers

En début d’année, les marchés émergents ont assisté, impuissants, à des sorties massives de capitaux. Ce mouvement a eu un effet désastreux sur certains pays dont les comptes courants, déjà déficitaires, s’enlisent encore plus. Corollaire immédiat, les devises émergentes sont dans la tourmente. Depuis le début de l’année, le peso argentin, le rand sud-africain ou la lire turque sont également sous forte tension, même en dépit d’actions énergiques des banques centrales.

Des indices en chute.