En ce moment sur l'Agefi Actifs

Un fonds en partenariat avec l’association Aides

Fonds de partage

La Française AM et le cabinet de CGP Ornay ont lancé Orfi Colors

Ce fonds de LFP Patrimoine reversera une partie de ses frais de gestion à Aides

La finance et les grandes causes peuvent faire bon ménage. La Française AM, sous l’impulsion de Philippe Pizon, fondateur du cabinet de conseiller en gestion de patrimoine Ornay Finance, vient de lancer Orfi Colors, un fonds de partage au bénéfice de l’association de lutte contre le Sida Aides. « Nous entrons dans une ère de partage, où ce qui était auparavant du domaine de l’Etat devient aujourd’hui celui de toutes les parties prenantes », déclare Xavier Lépine, président du directoire du groupe La Française.

Engagement...

Le projet est né il y a un an. Philippe Pizon, qui disposait déjà d’un fonds à sa marque géré par La Française, est entré en contact avec l’association Aides et a proposé au gestionnaire (par l’intermédiaire de Thierry Sevoumians, directeur général de La Française AM Partenaires), de transférer les avoirs de ce fonds vers un nouveau, Orfi Colors, dont une partie des frais serviront financer à l’association.

Déjà engagée dans plusieurs projets de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) – La Française propose un fonds investi sur l’immobilier de la santé en partenariat avec l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) –, le gestionnaire a accepté de créer ce nouveau produit sous la forme d’un fonds nourricier de LFP Patrimoine, en abandonnant la moitié de sa marge (voir le schéma) au profit d’Aides. « Plutôt que de sacrifier une partie de la performance du fonds, nous préférons reverser une partie des frais de gestion. Cela présente l’avantage de n’avoir aucun impact sur la performance ni sur ce qui est facturé au client », précise Xavier Lépine.

Caractéristiques

- Code Isin : FR0010575571

- Droits d’entrée 3 % max.

- Frais courants : 3,3 % (dont 1,95 % de frais de gestion directs)

- Commission de surperformance : 20 % TTC maximum de la différence, si elle est positive, entre la performance du fonds et celle de l’Indice de référence composé à 50 % de l’indice Euro MTS Global et à 50 % du Stoxx Europe 600 dividendes nets réinvestis

- Echelle de rendement et de risque : 5 (sur une échelle allant de 1 à 7), 7 étant le plus risqué

Le corolaire, c’est que ce produit ne bénéficie d’aucun avantage fiscal, contrairement à ce qui peut être le cas dans d’autres fonds de partage. Un investisseur ne verra aucune différence entre un investissement dans Orfi Colors (aujourd’hui référencé sur la plate-forme CD Partenaires) ou dans le fonds maître LFP Patrimoine, qui totalise 300 millions d’euros et dont l’allocation en actions peut varier entre 0 et 65 %.

… pour éradiquer la maladie.

Au total, Aides touchera 0,4 % des encours du fonds (20 % des frais de gestion), soit 20.000 euros pour les cinq millions d’euros d’encours qu’il totalise aujourd’hui. Ces montants peuvent paraître modestes par rapport au budget de 40 millions d’euros de l’association (dont la moitié provient de financements publics) mais à terme, Ornay Finance, principal commercialisateur du fonds, espère faire progresser les encours d’Orfi Colors jusqu’à 50 millions et rapporter ainsi 200.000 euros à l’association. Ces revenus serviront à financer 30.000 kits de dépistage du Sida (l’association en effectue aujourd’hui déjà plus de 40.000), chacun d’entre eux coûtant près de 7 euros.

Et si le dépistage est si important, ce n’est pas seulement parce qu’il aacorde aux personnes atteintes l’accès aux soins, mais c’est aussi parce qu’il permettra, à terme, d’éradiquer l’épidémie. « Aujourd’hui, on ne peut pas soigner la maladie mais des traitements existent pour permettre aux personnes atteintes d’avoir la même espérance de vie qu’une personne non atteinte. Par ailleurs, ces traitements bloquent le virus. Une personne séropositive bien traitée ne transmet plus la maladie. Il est donc techniquement d’ores et déjà possible d’arrêter le processus, même si cela peut prendre plusieurs dizaines d’années », déclare Michel Simon, le vice-président de l’association Aides. C’est désormais une question de moyens. 

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h01
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus