SCPI : une performance toujours attractive en 2018

Alors que la collecte de SCPI a montré un repli de près de 20 % l'an passé, le taux de distribution a peu bougé.

Le marché de la pierre-papier poursuit sa phase d'atterrissage tout en maintenant la performance. Le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) des SCPI a perdu 0,08 point sur un an, affichant 4,35 % en 2018, selon l'Aspim. Un niveau de revenus distribués qui permet à ces véhicules de dégager une prime de risque « qui demeure confortable », à +3,64 points par rapport aux emprunts d’Etat à 10 ans.

La collecte des SCPI a cependant reculé de 19,4 % par rapport à 2017, « année caractérisée par un volume de collecte d’investissement hors norme ». Celle-ci affiche plus de 5 milliards d’euros, contre 6 milliards un an auparavant. Dans le détail, les SCPI bureaux ont réalisé un peu plus de la moitié de cette collecte devant les SCPI diversifiées (21 %), les SCPI spécialisées (16 %), les SCPI commerces (7,5 %) et les SCPI immobiliers résidentiels (2,6 %). Dans ce contexte, la capitalisation des SCPI, qui a dépassé le seuil symbolique des 50 milliards d’euros en novembre dernier, a atteint au 31 décembre 55,38 milliards d’euros, en hausse de 10,1% sur un an. « Cette capitalisation se concentre autour des SCPI immobilier d’entreprise (51,60 milliards d'euros) auxquelles s’ajoutent les SCPI immobilier résidentiel (3,78 milliards d'euros) », indique l'association.

Les OPCI grand public, essentiellement distribués par le biais des contrats d’assurance-vie, ont affiché un rendement courant de 1,2%. « La valorisation moyenne pondérée des parts en 2018 affiche une baisse de -0,4% – une première depuis fin 2016 – impactée par la performance négative de l’immobilier côté européen en 2018 (-15,9 %), selon l’Aspim. En effet, l’exposition de OCPI grand public aux foncières cotées représentait en moyenne 12 % de l’actif net à fin 2017 ».

La collecte des OPCI marque également le pas, avec un total de 2,14 milliards euros de souscription en 2018. « Sous l’impulsion des plus grandes capitalisations, le marché a repris son souffle après les pics de collecte à plus de 4 milliards d’euros observés en 2016 et 2017 », remarque l’Aspim, qui rappelle cependant l’arrivée sur le marché de trois nouveaux véhicules en 2018, et de deux nouvelles sociétés de gestion agrées par l’AMF, portant à 18 le nombre d’OPCI grand public actifs en 2018. L’actif net des OPCI grand public se montait à 15,14 milliards d’euros au 31 décembre 2018, en hausse de 16,3 %.