Rothschild & Co AM poursuit son désengagement de la gestion alternative

Laurence Marchal
La société vend sa plate-forme de fonds alternatifs InIRIS au format Ucits à Alma Capital Investment Management. Cette activité porte sur un encours de 500 millions d’euros.
(Pixabay)

Rothschild & Co Asset Management Europe s'éloigne un peu plus de la gestion alternative. La société a annoncé ce lundi qu’elle cédait sa plate-forme de fonds alternatifs InIRIS au format Ucits à Alma Capital Investment Management. Cette activité représente un encours de 500 millions d’euros réparti au sein de cinq fonds différents, chacun géré par un hedge fund externe (Parus Finance, CFM, Prentice et Perdurance).

Cette opération fait suite à la cession de la multigestion alternative de Rothschild & Co AM Europe à Candriam en juillet dernier. Une transaction qui portait sur 350 millions d’euros d’encours.

«Cet accord est une étape importante dans notre plan visant à recentrer notre stratégie sur notre cœur de métier», commente Pierre Baudard, managing partner de Rothschild & Co AM Europe. La société a décidé de repositionner sa gamme de fonds ouverts sur les gestions traditionnelles «long only» autour de quatre expertises : la gestion Valor (sans indice ou contrainte géographique), la gestion thématique, la gestion de conviction et la gestion ESG. «Bien entendu, les investissements alternatifs restent présents dans nos portefeuilles et nous continuerons à être investis dans des stratégies de rendement absolu par le biais de nos activités de multigestion et de banque privée», ajoute Pierre Baudard.

Alma Capital renforce son activité

Rothschild & Co AM Europe détricote donc son activité de gestion alternative. Elle avait commencé à la bâtir dans les années 2010, en réalisant notamment plusieurs acquisitions. La plate-forme InIRIS avait pour sa part vu le jour en 2013 sous la houlette de Marc Romano, qui avait rejoint la société en 2012. Ce dernier a quitté Rothschild & Co AM Europe début 2020 pour rejoindre Rothschild & Co Merchant Banking. Contactée par NewsManagers (Groupe L'Agefi), une porte-parole de Rothschild & Co AM Europe a indiqué que d’autres cessions n’étaient pas à prévoir.

Quant à Alma Capital, il renforce son activité de fonds alternatifs au format Ucits, qui constitue un axe stratégique de développement. La société luxembourgeoise avait d’ailleurs déjà acquis en juin 2019 l’activité de hedge funds Ucits de DWS, la filiale de gestion de Deutsche Bank, représentant alors 2 milliards d’euros d’encours. Désormais, ses actifs gérés se montent à près de 5 milliards de dollars.