Investissements socialement responsable

Les particuliers prêts à se lancer

Historiquement, l'investissement socialement responsable, faute d'offre structurée, peine à séduire les particuliers
Mais contrairement aux dernières années, l’industrie est maintenant prête à répondre à une demande croissante
Adobe Stock

Vingt ans déjà. A l’aube des années 2000, l’investissement socialement responsable (ISR) arrivait en France. A cette époque, un déferlement de ce type de gestion était promis. Les agences de notation spécialisées sur l’environnement, le social et la gouvernance naissaient. Le monde de la gestion en était persuadé : en quelques années, il n’y aurait plus un fonds géré de manière « non-responsable », et tous suivraient le mouvement. Mais c’était sans compter les multiples crises qui ont suivi.