Les investisseurs hésitent de nouveau à franchir le pas sur les valeurs cycliques

La remontée des tensions depuis début mai a stoppé l’élan naissant vers des valeurs moins défensives que celles achetées ces derniers mois.

Par L’Agefi Quotidien. - Une hausse de 17% pour le Nasdaq, +14% pour le S&P 500, +13% pour l’Euro Stoxx 600… Les marchés actions connaissent un excellent début d’année malgré la correction de mai liée à la guerre commerciale. Mais les flux ne provenant ni des fonds collectifs (-135 milliards de dollars selon EPFR/BAML), ni des investisseurs en direct, les variations s’expliquent par les rachats des corporates et surtout par l’absence de vendeurs en face des acheteurs, après la chute exagérée du quatrième trimestre 2018.