Les Français aiment la dimension citoyenne de la finance participative

L’image du crowdfunding est positive mais le grand public y voit surtout une incitation au don tandis que l’investissement et le prêt restent méconnus.

Près de quatre ans après son entrée officielle dans le paysage financier français grâce à une réglementation sur mesure, la finance participative a bien relevé le défi de la notoriété. Un sondage commandé par l’association Financement Participatif France et réalisé par GMV Conseil montre que 70% des Français en ont entendu parler et 36% connaissent le terme anglais crowdfunding. Toutefois, seuls 11% déclarent savoir de quoi il s'agit et 27% sont en mesure de citer une plate-forme ou un terme lié à cette activité. Un certain flou persiste donc.