Les fonds thématiques séduisent davantage les moins de 45 ans

Si les fonds de placement thématiques suscitent un « intérêt généralisé » chez les investisseurs, les générations plus âgées restent en retrait, selon une étude publiée par Schroders.

Les plus jeunes générations s’intéressent davantage aux fonds thématiques que les générations plus âgées, même si ce type de placement suscite « intérêt généralisé », selon l'étude Global Investor, publiée par Schroders. En moyenne, 73 % des personnes aux connaissances les plus élevées et ayant moins de 45 ans s’intéressent aux investissements thématiques, contre 58 % seulement chez les personnes de plus de 45 ans.

« En règle générale, les groupes de personnes plus âgées investissent avant tout dans les actions et s’intéressent peu aux fonds immobiliers et aux investissements alternatifs, alors que les groupes les plus jeunes ont une allocation plus équilibrée puisqu’ils détiennent moins d’actions et plus de fonds immobiliers et d’investissements alternatifs », souligne l’étude.

De manière générale, seul un quart des plus de 45 ans estiment que leurs portefeuilles sont « très bien diversifiés », les moins de 45 ans détenant « plus souvent un portefeuille davantage équilibré et moins investi en actions que les groupes de personnes plus âgées ».

Tours investisseurs confondus, le placement thématique le plus populaire est la santé (66 % des investisseurs le plébiscitant) devant le développement durable (64 %) et les technologies disruptives (63 %) ; l’urbanisation fermant la marche (45 %).