Les épargnants français ont été actifs sur les marchés d’actions en 2022

Plus de 1,5 million d’épargnants ont acheté ou vendu des actions l’an dernier selon le dernier tableau de bord des investisseurs particuliers actifs de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Ils y croient encore. En dépit d’un contexte de marché moins favorable l’an passé, et bien que l’on ait observé un tassement au second semestre, les investisseurs particuliers ont été encore nombreux à intervenir en bourse l’an dernier actifs. Selon la neuvième édition du tableau de bord des investisseurs particuliers actifs de l’AMF, le niveau atteint en 2022 est supérieur à ceux de 2020 et des années antérieures. Par rapport à 2021 - qualifiée d’année exceptionnelle - où l’on a recensé près de 1,6 million d’épargnants actifs, le repli n’est que de 5,5 %.

Dans le détail, l’an passé, ils ont été un peu plus de 1,5 million à réaliser au moins une opération d’achat ou de vente sur des actions. L’AMF a recensé 195 000 « nouveaux » investisseurs, qui n’avaient jamais passé d’ordre de Bourse jusqu’ici ou étaient inactifs depuis janvier 2018. En quatre ans, sur la période 2019-2022, ce sont plus de 1,3 million de nouveaux investisseurs qui sont arrivés sur les marchés d’actions, indique l'Autorité.

Le nombre de transactions réalisées par des particuliers sur des actions de l’Union européenne s’est élevé à 42,2 millions sur l’année, en recul de 24 % par rapport à l’année précédente, plus marqué sur le second semestre. Mais là encore, ce niveau reste très supérieur aux volumes moyens enregistrés dans les années 2018-2019 (environ 24 millions de transactions par an).

Le tableau de bord montre que les actions demeurent, de très loin, les instruments financiers les plus traités par les particuliers, avec une nette progression du côté des investisseurs en fonds indiciels cotés (ETF) – ils étaient 250 000 en 2022, en progression de 14 % en un an. Les investisseurs particuliers en obligations ont également fortement augmenté en 2022, retrouvant le niveau de 2019, à 107 000 (+67 %).