Les clients de H2O AM s’apprêtent à faire leur choix

Franck Joselin
Le gestionnaire rouvre aujourd'hui la part liquide de ses fonds fermés depuis le 28 août 2020. La réaction des investisseurs demeure très attendue.

A 12h30 aujourd’hui, l’opération cantonnement des fonds de H20 AM sera terminée. Commence maintenant l’opération persuasion des clients. H20 AM a annoncé dès vendredi dernier que la réouverture de la partie liquide de 7 fonds fermés depuis le 28 août était imminente, après avoir été repoussée de 15 jours. Le 13 octobre, «les fonds-miroirs seront ouverts aux souscriptions et aux rachats quotidiens. Ces fonds seront totalement liquides et disposeront des mêmes codes Isin que précédemment», explique le gestionnaire sur son site.

Les produits de H20 qui ont été gelés ont été séparés en deux. Les détenteurs des fonds H20 concernés détiendront donc un fonds miroir, dans lequel la stratégie de gestion du gérant continue de s’appliquer et un fonds appelé « side pocket » (SP), dans lequel sont placés les instruments illiquides ou très peu liquides du groupe Tennor de Lars Windhorst jusqu’à leur vente. Toujours d’après le gestionnaire, celle-ci devrait intervenir avant juin 2021, selon le contrat « Evergreen » conclu entre H20 et Lars Windhorst. Au fur et à mesure des cessions, le gestionnaire remboursera en numéraire les souscripteurs du fonds.

Depuis un mois, H20 n’a cessé de clamer la fidélité de ses investisseurs, notamment les conseillers en gestion de patrimoine. Il est toutefois difficile de prévoir quelle sera leur réaction à la réouverture des souscriptions et des rachats des fonds H20. Dans son communiqué, le gestionnaire précise que les fonds ont continué à être gérés et que la valeur liquidative des fonds miroirs et des fonds side pocket qui sera publiée à la réouverture, devrait être « supérieure à celle du fonds initial correspondant avant sa suspension temporaire ». L’argument pourrait ne pas suffire.

Vendre la position ?

Pour les conseillers en investissement financiers, le problème n’est pas seulement lié à la valeur liquidative des produits, ou à la décision de certains assureurs de ne plus référencer les fonds de H20. Il s’agit aussi d’un problème d’image et, maintenant, de calendrier. Le temps que les conseillers devront passer avec leurs clients pour gérer la liquidation des fonds non liquides jusqu’au printemps prochain n’en vaut pas toujours la peine. « Si les clients n’ont que quelques pourcents de fonds H20 dans leur portefeuille, mieux vaut liquider la position dès que possible et leur faire oublier cet épisode, plutôt que d’attendre », explique l’un d’eux. Et ce même si l'affilié de Natixis a pu prouver par le passé que ses fonds pouvaient rebondir.