L'épargne salariale atteint 130 milliards d'euros à fin juin

NewsManagers
Selon les chiffre de l'Association française de la gestion financière, les actifs gérés dans les plans d'épargne entreprise et les plans d'épargne retraite collectifs progressent de 11 % sur un an

Le montant des actifs gérés dans les plans d'épargne d'entreprise (PEE) et les plans d'épargne pour la retraite collectifs (PERCO) est de 130,4 milliards d'euros au 30 juin 2017, annonce l'Association française de la gestion financière (AFG). Il progresse de 6 % par rapport au 31 décembre 2016 et de 11 % sur un an. La collecte nette du premier semestre 2017 représente 2,1 milliards d'euros, avec des versements en hausse de 5%. "Un bon niveau", note l'AFG, malgré le fait que la collecte nette soit de 1 milliard d'euros inférieure à celle du premier semestre 2016. Le nombre de bénéficiaires de l'épargne salariale reste stable, à plus de 11 millions, dont 2,5 millions en PERCO (pour 15 milliards d'euros d'encours, en hausse de 17% sur un an).

Cette épargne reste toujours majoritairement en actions. Au 30 juin 2017, les fonds diversifiés (81 milliards d'euros) représentent 62 % des encours contre 38 % pour les fonds d'actionnariat salarié (49 milliards d'euros).
Les encours des fonds diversifiés ont progressé de 7,5 % sur six mois et de 9,5 % sur un an alors que les encours des fonds d'actionnariat ont progressé de près de 4 % sur le premier semestre 2017 et de 14 % sur un an. Au total, la part de l'épargne salariale investie en actions représente 60% du total dont 40% via les fonds d'actionnariat salarié et près de 20% via les fonds actions et diversifiés.
Les encours des fonds ISR (hors effet technique) ont progressé de 11% et plus du quart de l'épargne salariale (hors actionnariat salarié) est investi en ISR. Les placements dans les FCPE solidaires s'élèvent à 7,2 milliards d'euros, soit une progression significative de 30 % sur un an.

Les versements sur l'ensemble des dispositifs d'épargne salariale se sont élevés à 10,3 milliards (+ 5% par rapport au 1er semestre 2016) :
. 4,1 milliards d'intéressement (40%),
. 3,3 milliards de participation (32%),
. 1,7 milliards d'abondement versé par les entreprises (16%),
. 1,2 milliards de versements volontaires (12%)

Par catégories de fonds, les versements se sont répartis de la manière suivante :
. 2,9 milliards en fonds monétaires (30%),
. 2,4 milliards en fonds diversifiés (25%),
. 1,7 milliards en fonds actions (17%),
. 1,5 milliards en fonds obligataires (15%)
. 1,3 milliards en fonds d'actionnariat salarié (13%).

Le montant des rachats s'est élevé sur la période à 8,2 milliards (en hausse de 22 % par rapport au premier semestre 2016). Cette hausse est corrélée à un fort effet marché sur la période (+5,8 milliards d'euros) pouvant inciter les épargnants à concrétiser des plus-values et à racheter leurs avoirs disponibles.