L’emploi s’invite à la table de l’investissement durable

Sycomore AM lance un fonds actions solidaire centré sur l’emploi durable
(Pexels)

Avec la crise sanitaire, la gestion ESG a démontré sa capacité à produire de bonnes performances et à susciter l’intérêt des particuliers. Cependant, la composante environnementale emporte tout sur son passage, ne laissant que des miettes aux critères sociaux et de gouvernance.

 Retrouvez l'avis de l'expert en fin d'article

De nombreux acteurs en ont pris conscience et proposent désormais des fonds liés à ces deux aspects. C’est le cas de Sycomore AM, société de gestion de la galaxie Generali spécialisée dans l’ESG et l’ISR (1), qui vient de commercialiser un fonds centré sur l’emploi durable. Baptisé « Sycomore Inclusive Jobs », le fonds, labellisé Finansol, a pour objectif de soutenir les entreprises qui créent des emplois durables et des opportunités pour les personnes les plus éloignées de l’emploi.

Les trois gérants du fonds, Frédéric Ponchon, Alban Préaubert et Sara Carvalho de Oliveira investiront dans des entreprises européennes dont la contribution à l’emploi est en ligne avec l’Objectif de développement durable numéro 8 des Nations Unies qui promeut « une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous ».

Sycomore AM s’appuiera sur la métrique « The Good Jobs Rating » co-développée depuis 2019 avec le cabinet de conseil social britannique The Good Economy. Cette méthodologie repose sur trois dimensions-clés : la quantité, la qualité et la géographie. Elle combine des indicateurs spécifiques à l’entreprise et des statistiques sectorielles, nationales et régionales.

« L’emploi est au cœur des préoccupations des épargnants parce qu’il est profondément impacté par les évolutions démographiques, technologiques et écologiques. Nous voulions tenir compte du fait que la valeur d’un emploi varie selon les besoins des territoires qu’il contribue à développer et le niveau d’inclusion des populations auxquelles il est accessible », précise Sara Carvalho de Oliveira.

Une part de non coté

Dans le cadre de cette stratégie, Sycomore AM s’est associé à Inco Ventures, une société de gestion spécialisée dans l’investissement dans des entreprises aux modèles économiques financièrement viables et à fort impact social et environnemental. Le fonds offrira ainsi la possibilité aux épargnants de financer des acteurs de l’économie sociale et solidaire employant des personnes rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi.

Côté technique, le fonds sera composé de 85 % à 95 % d’actions européennes cotées qui répondent à des critères de sélection ESG stricts et de 5 % à 10 % de parts du FCPR Sycomore Impact Emploi By Inco. Ce FCPR, géré par Inco Ventures, investira principalement dans des Entreprises solidaires d’utilité sociale (Esus) non cotées créant des emplois inclusifs.

Le portefeuille de Sycomore Inclusive Jobs devrait compter une soixantaine de valeurs (62 actuellement), sans contrainte de taille de capitalisation ou de secteur. L’équipe de gestion portera une attention particulière à la valorisation des entreprises en privilégiant celles qui bénéficient d’un positionnement de marché concurrentiel favorable. Elle s’attachera à sélectionner les sociétés dont les contributions à l’emploi et aux transitions durables lui paraissent les plus élevées.

Aujourd’hui, on retrouve en portefeuille des valeurs comme Maisons du Monde et Séché Environnement (traitement et valorisation des déchets) sur la partie cotée, et Groupe ID’EES (insertion par l’activité économique) sur la partie solidaire non cotée. « Non seulement Maisons du Monde affiche une croissance des effectifs soutenue ces dernières années, mais elle justifie aussi d’un niveau d’inclusion important, notamment des jeunes, et d’une empreinte régionale positive : son siège social étant à Nantes, la société contribue à créer des emplois hors d’Ile-de-France », précise l’équipe de gestion.

Le fonds est actuellement référencé chez Generali et BNP Paribas Cardif.

L'avis de l'expert

En complément de son analyse, la rédaction vous propose désormais l'analyse d'un professionnel (CGP, banquier, fournisseur de produit...) sur chaque produit présenté. Pour intégrer le panel de contributeurs, contactez la rédaction redaction_actifs@agefi.fr.

Guillaume Eyssette, Directeur associé de Géfinéo

« Les + »

- Dans l’offre foisonnante des fonds « responsables » Sycomore Inclusive Jobs se distingue en ciblant un critère spécifique : l’emploi et l’inclusion économique.

- En termes de performance potentielle, les entreprises qui se comportent en employeurs vertueux développent fréquemment des avantages concurrentiels à ce titre. Cela devrait se retrouver à long terme dans leur valorisation boursière.

- Les 5% à 10% du fonds investis en entreprises solidaires d’utilité sociale apportent un supplément d’âme à ce produit.

« Les - »

- En l’absence d’historique pour ce fonds qui vient d’être lancé, on s’intéressera au track record de son gérant Frédéric Ponchon qui gère Sycomore European Growth depuis 2005 (récemment rebaptisé « Shared Growth » et désormais ISR) avec une performance annualisée de 6% depuis l’origine légèrement supérieure à son indice de référence. Le gérant traverse néanmoins une période plus difficile ces cinq dernières années en sous-performant son indice sur un, trois, et cinq ans.

« Mon Bilan »

Un fonds différenciant avec des critères de responsabilité sociétale clairs et lisibles. Voyons maintenant comment le filtre Good Jobs influera sur les performances de gestion par rapport à son grand frère, le fonds Sycomore Shared Growth. Au final il s’agit d’un bon outil pour les investisseurs se reconnaissant dans l’objectif de l’emploi inclusif, et d’une innovation intéressante.

Fiche technique du fonds 

- Code ISIN : FR0014000IG4 (part RC)
- Nature du fonds : Fonds d’investissement à vocation générale (FIA) de droit français
- Indice de référence : Eurostoxx TR (dividendes réinvestis)
- Frais d’entrée : 3 % maximum
- Frais courants : Part RC : 2 % TTC + 15 % au-delà de l’indice de référence

(1 ) Les stratégies ISR de Sycomore AM représentent aujourd’hui plus de 6,1 milliards d’euros, soit 76 % des encours gérés.