En ce moment sur l'Agefi Actifs

L'Elysée veut relancer l'investissement

François Hollande a présenté plusieurs dispositifs en faveur du financement des entreprises. Il est notamment question de favoriser le regroupement des fonds FIP et FCPI

Le président de la République veut relancer l'investissement des entreprises françaises en débloquant le plus de moyens de financement possible. Lors des Assises du financement et de l'investissement qui rassemblaient hier à l'Elysée des financiers et des entrepreneurs, François Hollande a annoncé le lancement d'un dispositif d'aide à la titrisation des crédits de PME et ETI par la Banque publique d'investissement (Bpifrance) et plusieurs mesures destinées à réorienter l'épargne vers les entreprises.

Même si les banques n'ont pas arrêté de prêter aux entreprises, il importe d'abord, selon le chef de l'Etat, de soutenir le crédit pour encourager l'investissement. Une initiative pilote de Bpifrance devrait permettre aux banques de prêter aux PME et ETI tout en allégeant leur bilan.

«Ce qu'on propose (...) c'est que Bpifrance achète et loge dans des fonds de prêts à l'économie des tranches de portefeuilles de crédits de PME», a précisé le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq. Ces tranches, qui comprendront aussi bien de la dette senior que mezzanine seront garanties à 100% sur le bilan de la BPI, titrisées et vendues «avec un rendement qui est intéressant». Cette offre devrait impliquer une à deux banques et concerner jusqu'à 3 milliards d'euros de crédits aux PME-ETI.

L'exécutif veut aussi apporter une attention toute particulière aux difficultés de trésorerie des entreprises. Non seulement le gouvernement mettra en place une campagne de contrôle des délais de paiement, mais Bpifrance créera en janvier prochain un fonds de garantie des crédits de trésorerie pour 10.000 TPE. La médiation du crédit travaillera aussi à l'élaboration d'un instrument de financement de la trésorerie des PME qui mobiliserait leurs stocks à titre de garantie.

L'exécutif veut également mieux orienter l'épargne en faveur des entreprises. Le chef de l'Etat a même évoqué une modification de la fiscalité: «Si on veut que l'épargne aille vers le secteur productif, si on veut que l'épargne aille vers le financement long, il faut bien que le financement long soit davantage encouragé que le financement court». Plus concrètement, l'exécutif veut réorienter au moins 5 milliards d'euros de fonds des retraites complémentaires vers les PME et les ETI. Un décret devrait modifier d'ici à la fin de l'année les statuts de l'établissement de retraite additionnelle de la fonction publique (Erafp) qui est aujourd'hui obligé d'investir au minimum à 65% dans des obligations. François Hollande a de nouveau évoqué une réforme de l'épargne salariale en faveur du financement des entreprises. Il revient cependant aux partenaires sociaux de s'emparer du sujet.

Le chef de l'Etat s'est félicité du lancement par la Caisse des dépôts d'un nouveau fonds «Novi» pour favoriser l'investissement dans les entreprises technologiques. L'Elysée précise qu'à la suite des assureurs, les mutuelles devraient être autorisées, d'ici à la fin de l'année, à investir dans les nouveaux fonds de prêts à l'économie.

L'Elysée annonce également une consultation de place pour favoriser le regroupement des fonds FIP et FCPI, «un véhicule juridique simplifié d'investissement en capital plus attractif pour les investisseurs étrangers», ou encore le lancement d'«un label des valeurs technologiques PME, préfigurant un Nasdaq européen».

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h01
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus