Le gouvernement fixe la rémunération du Livret A à 0,75%

La formule des taux de l'épargne réglementée aurait dû mécaniquement faire chuter la rémunération du compte sur Livret à 0,5%. Mais Bercy en a décidé autrement.

Par l'Agefiactifs.com avec l'Agefi quotidien

Bercy coupe la poire en deux. Le ministre des Finances Michel Sapin a annoncé la baisse de la rémunération du Livret A à 0,75%, un compte d'épargne rémunéré jusqu'à présent 1%. La formule des taux de l'épargne réglementée aurait dû mécaniquement faire chuter la rémunération du compte sur Livret à 0,5%. Mais Bercy a décidé de maintenir un minimum d'attractivité sur ce produit.

L'annonce du gouvernement suit la recommandation de la Banque de France effectuée quelques minutes plus tôt. Selon l'institution, "compte tenu de la prévision d'une légère augmentation de l'inflation d'ici la fin de l'année et dans la perspective de préserver encore mieux le pouvoir d'achat des épargnants, le Gouverneur considère qu'il est justifié de déroger à la stricte application de la formule de calcul en vigueur, ainsi que le règlement en prévoit la possibilité".

Pour justifier la baisse, le ministère des Finances a de son côté souligné qu'elle permettrait de "favoriser l'investissement du secteur du logement social avec un gain de plus de 300 millions d'euros" alors que l'encours des livrets défiscalisés centralisé à la Caisse des dépôts (CDC) sert à accorder des prêts à long terme pour le financement du logement social. Le gouvernement assure également que cette baisse permettra de "garantir le pouvoir d'achat des épargnants" et se traduira par une baisse de rémunération limitée à quelques euros pour beaucoup, alors que près de 64% des livrets A ont un encours inférieur ou égal à 1.500 euros.

En 2014, l'encours total du livret A s'est établi à 263 milliards d'euros. Il s'était contracté de 1,2% après avoir augmenté sous le coup de la hausse du plafond à 22.950 euros l'année précédente. L'encours cumulé du livret A et du LDD était de 365 milliards d'euros fin 2014. Alors que ces livrets sont concurrencés par le PEL dont la rémunération reste attractive à 2%, leur décollecte cumulée a atteint 2,62 milliards d'euros sur les cinq premiers mois de l'année selon la CDC.